Top Menu

Valorem s’allie à Planète OUI pour fournir une électricité renouvelable locale

Après 25 ans de militantisme en faveur des énergies renouvelables, Valorem, opérateur en énergies vertes et l’un des pionniers du secteur en France, annonce un partenariat pilote avec Planète OUI, fournisseur d’électricité 100% verte basé à Lille, pour une offre de fourniture d’électricité solaire innovante, au plus près des consommateurs.

La centrale photovoltaïque au sol de 4,2 MWc située à Mézières-lez-Cléry dans le Loiret, encore en chantier, développée et gérée par Valorem, a été choisie pour faire l’objet de ce partenariat. Partant, Valorem et Planète OUI proposeront une offre d’électricité à un tarif préférentiel, de 10% moins chère par rapport à la part variable des tarifs réglementés de vente d’électricité. La mise en service de la centrale PV et la commercialisation de l’offre sont prévues pour le premier semestre 2020.

Cette offre locale complète les offres déjà proposées au niveau national par Planète OUI, qui introduira aussi une logique d’équilibrage en moyenne mensuelle. Le partenariat s’inscrit en outre dans une logique plus globale de maîtrise de la consommation et de promotion de l’efficacité énergétique. Les deux sociétés proposeront en effet aux riverains une approche globale (en complément de l’offre de fourniture locale), intégrant le déploiement d’opérations d’autoconsommation, d’actions d’efficacité énergétique et de lutte contre la précarité énergétique. Ainsi, le partenariat proposera des outils de suivi simples et performants pour aider les consommateurs à réduire de façon pérenne leur budget énergie (qui représente près de 1000 euros/an en moyenne, selon l’INSEE). Ce pilotage des consommations permettra de maximiser l’utilisation de la production locale, voire la propre production des consommateurs ayant fait le pas de l’autoconsommation, et de fixer dans le temps leur budget énergie.

A travers ce partenariat innovant, Valorem et Planète OUI affichent leur souhait de voir se développer l’approvisionnement en énergie verte basé à la fois sur des contrats directs avec des producteurs d’énergies renouvelables, ainsi que sur la création de nouveaux actifs de production.

« Nous avons toujours souhaité que la valorisation des ressources des territoires bénéficie directement aux citoyens riverains. Avec ce partenariat, les riverains de la centrale photovoltaïque de Mézières-lez-Cléry pourront bénéficier directement d’une énergie moins chère mais aussi de solutions pour l’autoconsommation et l’efficacité énergétique des habitations. Toutes les dimensions de la transition énergétique s’exercent ainsi sur un territoire. Valorem va étudier la possibilité d’étendre ce type d’offre à d’autres projets », explique Jean-Yves Grandidier, président-fondateur de Valorem. Pour Albert Codinach, CEO de Planète OUI, « cette opération confirme notre volonté de créer des partenariats afin de faire avancer la transition énergétique. Fort de son expertise en gestion d’énergies renouvelables et de son indépendance, Planète OUI souhaite rendre les énergies renouvelables accessibles à tous et à toutes »

Un engagement militant et social

Créé en 1994 en tant que bureau d’études en énergies renouvelables, initialement focalisé sur le développement de parcs éoliens, Valorem devient producteur d’énergies vertes en 2008. Parallèlement, la société lance aussi son activité dans le solaire. En 2011 est fondé Valemo, une filiale spécialisée dans la conduite, le suivi d’exploitation et la maintenance des centrales EnR. En même temps, Valorem met en place le premier financement participatif citoyen dans son secteur d’activités en France. Depuis, la firme étend encore son savoir-faire (notamment vers l’hydroélectrique) et se développe à l’international.

Valorem est aussi la première entreprise privée qui, en 2016 et en partenariat avec le département de la Gironde et l’Adele (association pour le développement et l’emploi), a commencé à proposer des clauses d’insertion socio-professionnelle pour la construction de ses parcs photovoltaïques du Médoc en Gironde. Valorem étend aujourd’hui ce dispositif à la majorité de ses chantiers. Dans ses conventions, la société s’engage ainsi à ce que l’ensemble de ses sous-traitants respectent une clause pour favoriser le retour à l’emploi pour, en priorité, les demandeurs d’emploi de longue durée, les jeunes de moins de 26 ans, les allocataires du Revenu de Solidarité Active et des minimas sociaux et les personnes reconnues Travailleurs Handicapés. Entre 7% et 20% d’heures de chantiers sont ainsi réservées à ces publics éloignés de l’activité professionnelle. Jusqu’ici, 20 chantiers ont fait l’objet de telles mesures et plus de 50 personnes ont pu retrouver un emploi depuis 2017 grâce à ces clauses d’insertion. Voir nos articles, en cliquant ici ou ici

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This