Top Menu

Les prix des panneaux PV baisseraient à 0,40 €/W en Chine au 2e semestre 2016, selon IHS

IHS Technology prévoit un retournement de conjoncture dans l’industrie du photovoltaïque au second semestre 2016. En Chine, le volume des installations solaires chuterait de 80% au 3e trimestre comparé au précédent, déclenchant ainsi un recul brutal de la demande sur le marché mondial et une surcapacité de production dans les modules solaires. Partant, les prix des panneaux PV livrés dans ce pays tendraient vers 0,40 €/W au 2e semestre 2016. Explications.

Pour IHS, les principaux fabricants chinois se verraient contraints à vendre leurs panneaux photovoltaïques à des prix autour de 0,44 dollar/W à 0,46 dollar/W hors taxes au 2e semestre 2016, soit autour de 0,40 €/W, en chute d’environ 10% comparé aux offres actuelles. Cette baisse ne devrait toutefois pas profiter aux utilisateurs européens, pour cause de prix plancher pour les importations de source chinoise (voir nos articles à ce sujet, notamment ici). Mais elle pourrait faire le bonheur des utilisateurs en Inde et en Amérique latine, deux marchés gourmands en terme de volume et de produits peu chers.

Vers une nouvelle consolidation dans l’industrie du PV ?

Les analystes ont constaté une forte progression des installations solaires réalisées en Chine à quelque 13 GW au premier semestre de cette année, les porteurs de projets et développeurs anticipant ainsi une baisse annoncée du tarif d’achat au 30 juin prochain. Du coup, ils s’attendent à un recul brutal du volume des installations au 3e trimestre. Le marché remonterait de nouveau au 4e trimestre, mais le volume installé serait alors limité par la volonté gouvernementale de ne pas dépasser les 20 GW sur l’ensemble de l’année 2016. Tous ces facteurs combinés entraineraient un ajustement drastique des prix. Selon IHS, les prix seraient déjà en baisse pour les contrats négociés en vue de livraisons en Chine au second semestre 2016. Des contrats d’approvisionnement auraient par exemple déjà été négociés à 0,43 dollar/W pour du silicium multicristallin lors de la manifestation SNEC à Shanghai cette semaine. Or, à de tels prix, les fabricants vendent à perte, et les marges passeraient d’environ 20% aujourd’hui à 2-5% au second semestre 2016. Comme nombre de fabricants se trouvent dans des situations financières critiques, une nouvelle période de consolidation semble donc fort probable, estime IHS. Cette crise toucherait logiquement les sociétés les plus fragiles financièrement, celles qui ne seraient pas en mesure d’opérer durant deux à trois trimestres avec d’aussi faibles marges.

Les offres de prix seraient aujourd’hui déjà très inférieures à celles du premier trimestre de l’année parce que les fabricants chercheraient à vendre le maximum en termes de volume. Les extensions des capacités d’assemblage de ces derniers mois accentueraient encore la pression sur les prix, les fournisseurs cherchant à la fois à faire tourner au maximum leurs usines et à maintenir leurs stocks le plus bas possible.

Au-delà de la Chine, IHS s’attend aussi à une baisse de la demande aux Etats-Unis. Même si le volume d’installations continue de croître de façon assez exceptionnelle, les stocks seraient assez élevés sur le marché nordaméricain à cause d’importantes livraisons de panneaux PV de source chinoise en 2015. Le fait que des développeurs repousseraient la concrétisation de certains projets dans le temps maintenant que le crédit d’impôt à l’investissement a été prolongé jusqu’en 2017 ne ferait qu’exac erber cette situation. Les prix des panneaux PV à livrer au 4e trimestre ont commencé à fortement baisser aux Etats-Unis, dans certains cas jusqu’à 10% par rapport à début 2016.

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This