Top Menu

Onduleurs : Advanced Energy jette l’éponge

L’Américain Advanced Energy, spécialiste de la conversion de puissance, abandonne son activité d’onduleurs pour le photovoltaïque opérant sous le nom d’AE Solar Energy et d’AEI Power, à défaut d’avoir trouvé un investisseur/repreneur, pour se recentrer sur ses composants de puissance.

AE-290615La société avait réalisé un chiffre d’affaires de 583 millions de dollars l’an passé, dont 37% dans le secteur du photovoltaïque, et 141,1 millions de dollars au 1er trimestre 2015. Les analystes d’IHS ont positionné AE à la 11e place de leur classement des fournisseurs d’onduleurs sur le marché mondial et à la 5e place sur le marché nord-américain en 2014. La société s’affichait encore à la 3e place en 2013, avec une part de marché de 4%, toujours selon IHS. Elle était historiquement très active sur le marché des grands onduleurs centraux triphasés mais s’était renforcée avec le rachat, en 2010, de son compatriote PV Powered sur les secteurs du PV résidentiel et commercial d’une part, puis avec la reprise de l’Allemand RefuSol en 2013 pour se développer à l’international, notamment en Europe et en particulier en Allemagne … sauf que le marché mondial du PV entamait juste à ce moment-là une migration de l’Europe vers l’Asie. Côté produits, elle avait agrandi son offre avec des onduleurs de branche triphasés.

Récemment, AE avait encore signé un important contrat de 325 MW aux États-Unis et un autre de 50 MW en Turquie. Globalement, les analystes d’IHS se disent toutefois surpris qu’il n’y ait pas de repreneur industriel. AE dispose en effet d’une large base installée d’onduleurs centraux triphasés, d’une marque reconnue par les développeurs-intégrateurs PV et d’un vaste réseau pour le service après-vente ainsi que d’une activité prometteuse de maintenance.

Les deux principales raisons à ce désengagement stratégique sont une concurrence croissante de nouveaux entrants sur son marché national et la pression sur les prix. AE étudiait depuis six mois toutes les options : désengagement, vente, partenariat, etc. La décision prise maintenant représenterait un coût de 260 à 290 millions de dollars impactant principalement ses résultats sur le second trimestre 2015 et, selon IHS, serait une aubaine pour des fabricants d’onduleurs tels qu’ABB ou Schneider Electric, ou encore de nouveaux entrants sur le marché nord-américain comme TMEIC, Power Electronics, Sungrow, TBEA et Huawei.

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This