Top Menu

Le marché européen du solaire thermique a reculé de 7,1% en 2014

Selon l’ESTIF (European Solar Thermal Industry Federation), le marché européen du solaire thermique (incluant le froid solaire) s’est affiché en baisse de 7,1% l’an passé, retombant aux 2 GWth et 2,9 millions de m2 correspondant au niveau de 2007, même si la capacité en termes de puissance totale installée sur le Vieux continent a augmenté de 5,3% à la fin 2014. L’an passé, le marché allemand, toujours premier en Europe, a chuté de 12%, tandis que le marché français a reculé de 21%, à 105,4 MWth.

La capacité totale installée dans les 28 pays de l’Union européenne et la Suisse a progressé l’an passé de 1,6 GWth, pour atteindre 31,8 GWth (soit 45,4 millions de m2) à fin 2014. Dans son rapport sur les marchés du ESTIF-290615solaire thermique en Europe, l’ESTIF note que le résidentiel souffre plus que le secteur du collectif, ce dernier se développant en partie autant à l’échelle d’immeubles que de quartiers. Au total, le secteur du solaire thermique aura représenté un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros pour un effectif de 25000 emplois en Europe.

L’année 2014 est la troisième année consécutive de baisse pour le marché européen du solaire thermique. Pour l’ESTIF, les raisons sont diverses : impact de la crise financière, bas coût des énergies fossiles, difficultés d’accès au financement, crise dans le secteur de la construction, subventions réduites, etc. Certains pays sont néanmoins restés porteurs ou ont renoué avec la croissance l’an passé. La Grèce s’affiche ainsi en hausse de 18,9% en 2014 grâce à des investissements dans le secteur du tourisme, tandis que le marché espagnol (+9,8%) était tiré par l’Andalousie grâce à des aides publiques et une coopération entre les institutions et les industriels

Au plan européen, les objectifs prévus à l’horizon 2020 pour le solaire thermique ne pourront être atteints si cette trajectoire à la baisse devait s’éterniser, estime l’ESTIF. La Commission européenne étudierait une stratégie qui devrait être présentée d’ici fin 2015. En attendant, l’Allemagne a mis en place un nouveau programme de soutien au marché du solaire thermique (plus d’aides par surface installée et pour les chauffe-eau solaires) qui pourrait porter rapidement ses fruits. En France, le syndicat professionnel Enerplan a élaboré un plan d’action pour raviver la confiance des utilisateurs et contribuer à structurer le marché dans les trois prochaines années. Des détails seront communiqués prochainement.

Pour consulter le rapport de l’ESTIF, cliquer ici

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This