Top Menu

Solar Impulse en pleine traversée du Pacifique de Nagoya à Hawaï

SolarImpulse2-020715Depuis quelques jours, l’avion solaire Solar Impulse 2 ne cesse de battre record sur record, et notamment tous les records de durée de vol et de distance de l’aviation avec le soleil pour seule énergie*. Reparti à l’assaut du Pacifique en décollant de Nagoya pour Honolulu dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 juin et en comptant sur une météo favorable pendant au moins 5 jours et 5 nuits pour le vol de plus de 8000 km, il atterrira probablement ce vendredi 3 juillet.

Quatre jours après le départ de ce 8e segment du tour du monde que Solar Impulse 2 a entamé le 9 mars dernier à Abu Dhabi, l’engin et son pilote, AndréBorschberg-020715André Borschberg, cofondateur (avec Bertrand Piccard), CEO et pilote de Solar Impulse, ont effectué plusieurs cycles complets de 24 heures avec la décharge des batteries jusqu’à des niveaux extrêmement bas, subi des variations extrêmes de températures, passé un front froid, expérimenté des turbulences, etc.

Les défis personnels, humains, techniques et opérationnels sont nombreux. Le pilote est seul à bord, dans une cabine de 3,8 m3 non pressurisée et non chauffée. Les périodes de repos/sommeil avec un passage en pilotage automatique n’excèdent pas vingt minutes mais, avec un degré de confiance croissant dans les capacités de l’avion, elles peuvent être plus fréquentes. L’arrivée à Hawaï se profile désormais à l’horizon. Bertrand Piccard, cofondateur et président de Solar Impulse, prendra ensuite la relève pour le vol de Hawaï à Phoenix en Arizona, aux Etats-Unis. Après, ce sera la traversée des Etats-Unis puis de l’Atlantique et enfin le retour à Abu Dhabi.

Pour traverser le Pacifique, l’avion Si2 avait quitté la ville chinoise de Nankin (Nanjing) pour Hawaï dans la nuit du 30 au 31 mai, mais le vol avait été interrompu au terme de 44 heures à cause d’une météo devenue défavorable pour une escale d’une durée indéterminée à Nagoya. Ce trajet, le plus long effectué jusque-là par l’engin, avait déjà prouvé sa capacité à voler non seulement de jour avec l’énergie fournie directement par le soleil, mais aussi de nuit en tirant son alimentation des batteries qui avaient été chargées durant la période d’ensoleillement. Un départ de Nagoya avait par la suite été envisagé puis abandonné. Pour relier Hawaï, la perspective de plusieurs journées d’ensoleillement d’affilée était nécessaire, avec très peu de perturbations du fait de la structure de l’avion. La précision et la fiabilité des conditions météorologiques sur le court et moyen terme sont donc primordiales.

Pour des détails sur l’initiative Solar Impulse, sur l’avion Solar Impulse 2 ainsi que sur le vol vers Hawaï, cliquer ici

L’un des objectifs de cette aventure consiste à collecter des votes sur le site de l’initiative Future Is Clean afin d’encourager les gouvernements de par le monde à remplacer des énergies fossiles par des technologies propres, à économiser l’énergie et les ressources naturelles et à réduire les émissions de CO2.

* André Borschberg a également battu le record de durée de vol en solitaire de l’aviation, que détenait l’aventurier américain Steve Fossett avec un vol de 76 heures à bord du Virgin Atlantic Global Flyer pour un tour du monde sans escale réalisé en 2006.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This