Top Menu

Le PV alimente le projet PhARRE lancé par le SyDEV et Bouygues E & S

Le Syndicat départemental d’énergie et d’équipement de la Vendée (SyDEV) et Bouygues Energies & Services viennent de signer une convention pour expérimenter une solution de stockage de l’énergie avec pilotage en temps réel au siège du SyDEV à la Roche-sur-Yon. Dans le cadre de ce projet nommé PhARRE, la première partie consiste à installer une centrale photovoltaïque de 35 kWc sur la toiture terrasse d’un bâtiment du SyDEV, dont la production d’électricité sera dédiée à l’autoconsommation.

Le choix d’autoconsommer l’électricité produite directement dans le bâtiment s’est imposé pour assurer une diminution de l’impact de la consommation énergétique du bâtiment sur le réseau. Le siège abritant essentiellement des bureaux, la consommation est majoritairement en journée c’est-à-dire au moment où la production d’énergie photovoltaïque est possible.

Un mini smart grid à l’échelle d’un bâtiment

L’expérimentation vise à piloter intelligemment les besoins énergétiques d’un bâtiment à partir de sa propre production, en la stockant dans des batteries de véhicules électriques en seconde vie (fournies par Renault) ou en la consommant, en fonction des besoins. Acteur de la transition énergétique, le SyDEV souhaite étendre son savoir-faire des réseaux électriques et de leurs usages et rendre son siège exemplaire en matière d’efficacité énergétique. Dans ce contexte, Bouygues Energies & Services l’accompagne pour la mise en place d’un système innovant de pilotage et de stockage de l’énergie pour une consommation énergétique intelligente du bâtiment. Le système de gestion de l’énergie a été développé par la jeune pousse française BeeBryte. Le système de stockage, développé notamment grâce au projet européen ELSA*, est déployé à ce jour sur une dizaine de sites pilotes répartis en Europe. Le système de stockage en lui-même est aujourd’hui opérationnel.

Un surplus de production peut apparaitre dans la journée mais aussi et surtout pendant les week-ends et les jours fériés. Pour cette raison et afin d’optimiser la quantité d’énergie électrique autoconsommée, le SyDEV met en place le stockage afin d’utiliser ces surplus de production aux moments appropriés, notamment pour la recharge de véhicules électriques, pour sa flotte de 11 VE à l’heure actuelle avec un objectif de passer à 15 à court terme.

La perspective d’une telle installation ouvre également la voie à de nouvelles optimisations que le SyDEV expérimentera comme, par exemple, le fait d’utiliser le stockage pour compenser ses pics de consommation et diminuer ainsi son abonnement électrique, ou le fait d’utiliser son stockage pour consommer moins en heures pleines et plus en heures creuses.

*Pour plus d’informations sur le projet ELSA, voir notre article

, , , , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This