Top Menu

Le premier appel d’offres PV allemand a suscité le dépôt de 170 dossiers de projets

En Allemagne, le premier appel d’offres pour des installations photovoltaïques au sol, un appel d’offres pilote lancé fin février dernier par la Bundesnetzagentur (l’agence des réseaux outre-Rhin) pour tester le dispositif, a été un franc succès avec la candidature de 170 dossiers, soit nettement plus que le volume cible de 150 MW. Les autorités avaient fixé un prix maximal de 11,29 c€/kWh mais, selon PV Magazine, les tarifs d’achat des projets déposés seraient de l’ordre de seulement 9 à 10 c€/kWh.

Wachenbrunn_Installiert_680x300Une centrale PV de 8,7 MW réalisée en partie avec un financement citoyen à Wachenbrunn, près de Themar en Thuringe (Allemagne)

Les porteurs de projets ont donc clairement compris le message : la sélection se faisant essentiellement sur le prix et les projets retenus dans un ordre croissant de prix jusqu’à obtention du volume cible, les candidats ont d’emblée placé la barre plus bas. Des projets de centrales PV de plus de 10 MW pouvaient également être proposés dans le cadre de cet appel d’offres, alors qu’ils n’étaient plus acceptés dans le dispositif des tarifs d’achat depuis octobre 2012. Pour les grandes centrales PV hors toitures résidentielles, ainsi que les centrales PV en toitures ou au sol de 1 à 10 MWc, le tarif d’achat s’élève actuellement à 9,02 c€/kWh, il passera à 9 c€ au 1er mai puis à 8,98 c€ au 1er juin. Le syndicat professionnel BSW-Solar estime que le nombre de dossiers déposés à l’appel d’offres montre le dynamisme des acteurs du secteur tout en regrettant le faible volume PV de seulement 1,2 GW prévu pour les appels d’offres sur trois ans.

Rappelons que l’objectif du gouvernement allemand pour passer aux appels d’offres et abandonner peu à peu les tarifs d’achat consiste à réduire le coût du déploiement du photovoltaïque, tout en maintenant un certain rythme d’installation. « Les aides évoluent depuis un dispositif avec des tarifs d’achat établis par l’administration à un système d’aides calculées selon un principe de compétitivité. Les candidats aux appels d’offres devront respecter certaines règles et nous croyons que la diversité des acteurs sera visible au travers des dossiers déposés », avait précisé Jochen Homann, président de la Bundesnetzagentur, en février dernier. Les appels d’offres devraient être à l’ordre du jour pour toutes les énergies renouvelables au plus tard à partir de 2017. D’où un appel d’offres pilote. « Il conviendra d’évaluer correctement et dans sa globalité l’expérience acquise lors de cet essai, afin de développer avec intelligence les appels d’offres futurs », soulignait encore Jochen Homann. La date limite a été fixée au 1er août pour le prochain appel d’offres et au 1er décembre pour le troisième appel d’offres de 2015, respectivement pour un volume de 150 MW et 200 MW. Les appels d’offres ne porteront plus que sur un volume cible de 400 MW l’an prochain et de 300 MW en 2017.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This