Sélectionner une page

Le 2e trimestre 2021 confirme la très bonne dynamique de la filière photovoltaïque

Le 2e trimestre 2021 confirme la très bonne dynamique de la filière photovoltaïque

La 39e édition de l’Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque publié par le think-tank France Territoire Solaire (FTS) portant sur l’activité PV au 2e trimestre 2021 en France confirme la très bonne dynamique de la filière photovoltaïque. Le volume cumulé des 2 premiers trimestres atteint ainsi 1,19 GW, un niveau qui dépasse le volume annuel atteint sur l’ensemble de l’année 2020 (1 GWc). Ce 2e trimestre vient confirmer la tendance déjà enregistrée au trimestre précédent, avec des volumes de raccordement en forte hausse.

Le volume de raccordement au 2e trimestre 2021 s’établit autour de 663 MW, en hausse par rapport au volume corrigé du 1er trimestre 2021.

Par rapport aux 2 derniers trimestres, ce 2e trimestre est marqué :

  • par une certaine stagnation du segment « autoconsommation » (totale ou partielle), avec presque 12 000 installations raccordées, ce qui reste un niveau élevé,
  • par une légère baisse du segment des installations domestiques (<9 kW), avec 44 MW raccordés, ce qui reste un niveau très élevé,
  • par une légère baisse du segment des moyennes toitures (9 à 100 kW), avec 134 MW raccordés, un niveau très élevé rarement observé,
  • par une légère baisse du segment des grandes toitures (100 à 250 kW), avec un volume raccordé de 25 MW,
  • par une baisse du segment des très grandes toitures (250 kW à 1 MW), avec un volume raccordé de 2 MW,
  • par une nette hausse du segment des grandes installations (1 MW et +), avec 450 MW raccordés, niveau exceptionnel sur un seul trimestre.

La part d’électricité photovoltaïque dans la consommation brute d’électricité en France a atteint un niveau de 4,7% au terme de ce 2e trimestre 2021. La file d’attente semble poursuivre sa croissance et le stock de projets avoisine les 9 GW au terme de ce 2ème trimestre 2021.

Le volume cumulé des 2 premiers trimestres atteint ainsi 1,19 GW, un niveau qui dépasse le volume annuel atteint sur l’ensemble de l’année 2020 (1 GWc). Ce 2e trimestre vient confirmer la tendance déjà enregistrée au trimestre précédent, avec des volumes de raccordement en forte hausse. L’année 2021 s’annonce d’ores et déjà comme un cru exceptionnel, et le seuil des 2 GW de volume annuel semble atteignable si ce rythme se poursuit sur les 3e et 4e trimestres et si la hausse des prix des équipements ne vient pas contrarier cette dynamique. Il faut probablement voir dans ces bons résultats la conséquence de la relative stabilité du cadre réglementaire en vigueur depuis 2016 (appels d’offres avec complément de rémunération). Les volumes qui seront observés en 2022 permettront de valider cette analyse s’ils témoignent d’un maintien – voire d’un accroissement- de ce rythme annuel.

« En cette période de crise sur les prix de l’énergie, cette belle performance est l’opportunité de rappeler que toutes ces capacités installées constituent un excellent amortisseur protégeant les consommateurs contre la volatilité des marchés. Cet amortisseur est tout d’abord d’ordre macroéconomique : par leur nature même, les centrales solaires proposent une électricité dont le prix est fixe, indépendant des aléas du prix du gaz, et contractualisé sur une durée longue (20 ans en France). Mais c’est aussi un amortisseur d’ordre microéconomique : utilisé à bon escient dans l’habitat, c’est un outil efficace de lutte contre la précarité énergétique. Plus que jamais, l’énergie solaire est un atout incontournable pour la résilience de notre économie face aux chocs de toute nature. Tout porte à croire que ces chocs vont aller en s’amplifiant, et il est donc essentiel de mobiliser tous les moyens disponibles afin d’accroître le rythme de déploiement des nouvelles capacités en vue d’atteindre les objectifs de la PPE. Longuement attendue par la filière, la récente confirmation du guichet ouvert à 500 kW est un exemple de mesure pouvant y contribuer », déclare Antoine Huard, président de France Territoire Solaire.

L’édition complète et détaillée de cette 39e édition de l’Observatoire est disponible sur le site internet de France Territoire Solaire

NB : les chiffres de cet Observatoire concernent la France continentale, ils sont légèrement différents des chiffres du CGDD, car l’Observatoire n’a pas accès aux données de raccordement et de file d’attente des entreprises locales de distribution (ELD), ces dernières n’étant pas publiées.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This