Sélectionner une page

La profession salue l’extension de l’arrêté tarifaire à 500 kWc

La profession salue l’extension de l’arrêté tarifaire à 500 kWc

Publié au Journal Officiel le 8 octobre, l’arrêté tarifaire étendant à 500kWc le guichet ouvert satisfait grandement la filière solaire. Enerplan et le SER se félicitent de ce levier de croissance pour le solaire.

Enerplan, syndicat des professionnels de l’énergie solaire, se félicite de la concrétisation de cette facilité ouverte aux porteurs de projets, et appelle l’ensemble des acteurs de la filière à se saisir de cette opportunité.

Avec un niveau tarifaire confirmé à 98 euros / MWh pour la tranche entre 100 et 500kWc, qui correspond aux attentes de la filière, et une stabilité annoncée des tarifs sur les premiers trimestres d’application, les développeurs, installateurs et futurs producteurs vont pouvoir se saisir de cette nouvelle opportunité sur un segment pour le moment atone. L’ouverture à l’autoconsommation individuelle et collective donnera également un élan important à ces développements.

Conjuguée à une réfaction tarifaire qui améliore les modèles économiques ainsi qu’à de nouvelles obligations pour les bâtiment et parkings neufs qui entreront en vigueur en 2023 suite à la loi Climat Résilience, les perspectives pour ces grandes toitures et ombrières sont ainsi au beau fixe.

« C’est une excellente nouvelle pour l’ensemble des acteurs du solaire photovoltaïque. Les conditions de développement des centrales en toiture et sur ombrières sont désormais très favorables, en sus d’être compétitives. La balle est désormais dans notre camp. Nous allons nous emparer de cette ouverture nouvelle pour atteindre les objectifs ambitieux qui nous sont fixés », commente Daniel Bour, président d’Enerplan.

Le Syndicat des énergie renouvelables salue la publication du nouvel arrêté tarifaire solaire photovoltaïque sur toitures

Nul doute que ce nouvel arrêté donnera un élan renouvelé aux projets sur bâtiments et ombrières, un nombre important de projets ayant déjà été développés par anticipation, souligne pour sa part le SER. Cette nouvelle séquence s’inscrit dans la forte dynamique de développement constatée dans la filière solaire depuis le début de l’année, particulièrement sur les segments des moyennes et grandes toitures, et permettra d’opérer le changement d’échelle indispensable pour se rapprocher des volumes cibles de la PPE, à savoir l’installation de 3 à 4 GW de nouvelles capacités photovoltaïques par an.

A l’instar de ce qui est prévu dans les nouveaux cahiers des charges des appels d’offres PPE2, publiés cet été, ce nouvel arrêté impose aux installations de présenter un bilan carbone inférieur à 550 kg eq CO2/kWc pour bénéficier d’un contrat d’achat. Un tarif de 98 EUR/MWh avec un plafond à 1100 heures est prévu pour le premier trimestre.

« La filière solaire accueille avec satisfaction la publication de ce nouvel arrêté. Les conditions nous semblent réunies pour que la filière puisse poursuivre son développement dans un cadre stabilisé. Ces dernières années ont démontré la capacité des acteurs à générer du volume lorsqu’un dispositif lisible existe », commente Xavier Daval, président de la Commission Solaire du Syndicat des énergies renouvelables.

Plus de 3 GW d’énergies renouvelables électriques ont été raccordées sur les douze derniers mois.

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This