Top Menu

L’autoconsommation solaire arrive pour les petites installations

Un modèle de convention pour l’autoconsommation de l’électricité solaire produite par de petites installations photovoltaïques, jusqu’à 36 kVA, a été soumis à consultation aux représentants de la filière par ERDF, le gestionnaire de réseau basse tension. Parmi les réponses, la contribution du syndicat professionnel Enerplan souligne un excès de zèle de la part d’ERDF, et formule une vision constructive de cette révolution énergétique.

EnerplanLogo-151215Pour Richard Loyen, délégué général du syndicat, la contribution d’Enerplan vise surtout à ce qu’ERDF n’outrepasse pas les exigences réglementaires applicables à ce genre d’installation. A l’encontre de la convention, le syndicat formule ainsi plusieurs critiques.

Sur l’exigence que le propriétaire de l’installation solaire soit aussi le propriétaire de l’installation de consommation : elle empêche, par exemple, un locataire d’investir dans un kit PV.

Sur le stockage : il doit être autorisé pour que l’utilisateur puisse maximiser le taux d’autoconsommation de l’électricité photovoltaïque, et pour que le système ne soit pas limité à seulement servir de secours en cas d’interruption du réseau ; les protections de découplage sont les mêmes que sur les autres installations.

Sur l’injection résiduelle de l’électricité non autoconsommée : son application doit être régulée et non interdite par principe sans justification technique ou juridique.

Sur la mise en service de l’installation : le délai de réponse fixé à ERDF devrait être d’une à deux semaines (selon qu’il y a installation de compteur ou non).

Sur l’attestation de conformité visée par Consuel : pour la sécurité des biens et des personnes, elle devrait être exigeable à partir de 1 kVA de puissance installée au lieu des 3 kVA demandés par ERDF.

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This