Top Menu

Appel d’offres CRE 3 : quelques détails sur des sociétés lauréates

ARTICLE MIS A JOUR – 17 décembre 2015 – Les sociétés Photosol, Fonroche Energie, Quadran et Langa Solar forment un solide quatuor de tête pour ce qui est des sociétés lauréates du dernier appel d’offres pour des centrales photovoltaïques de plus de 250 kW (CRE 3). Elles engrangent respectivement 87,5 MW, 55 MW, 52,5 MW et 49 MW de projets en direct. Le Top 10 « gagne » plus de la moitié du volume total alloué. Le doublement du volume de 400 à 800 MW cet été (voir notre article), soit après la clôture de l’appel d’offres et essentiellement pour les centrales PV au sol, a toutefois contribué à la sélection d’un plus grand nombre d’acteurs. Ainsi, plus de quinze sociétés affichent des projets de 5 MW ou moins, estime Finergreen.

Un récapitulatif 100% fiable à partir de la liste des lauréats publiée sur le site du ministère est quasiment impossible, les projets étant pour la plupart affichés sans lien immédiatement visible avec le porteur de projet, ce qui dénote un certain manque de transparence. Dans le palmarès établi par Finergreen, société de conseil spécialisée dans l’ingénierie financière des projets d’énergies renouvelables, et mis à jour au 14 décembre 2015, Solairedirect est listé avec 41 MW, suivi de près par Luxel (39 MW de projets en direct), Akuo Solar (34 MW), CAM Energie (3 sites au sol et 4 toitures, 30 MW sur 45 MW déposés), Urbasolar (29 MW) et Autoliv (pour VMH) (26 MW). Mais, au global, le groupe Engie revendique un total de 95,5 MW pour 14 projets au travers de ses filiales Solairedirect, la Compagnie Nationale du Rhône, la Compagnie du Vent et Futures Energies. Les 14 projets, tous développés sur des terrains non-agricoles avec quatre sites équipés de trackers, devraient être en service d’ici fin 2017. Le groupe conforte sa position de leader dans le PV en France avec, à date, une puissance déjà développée, construite et exploitée de 570 MW.

Les informations fournies par les sociétés diffèrent parfois …

Finergreen CRE 3-141215Fonroche Energie revendique 88 MWc de projets, dont la moitié en centrales PV au sol, et l’autre en toitures [NDLR : la société a comptabilisé au total 88 MW de projets PV qui devraient être réalisés avec des panneaux solaires de sa production, dont 54,6 MW de projets déposés en propre]. Ces projets représentent un investissement total de 130 millions d’euros. « Avec le gain de ces 88 MWc de projets et la continuité de nos projets à l’international, nous prévoyons dès à présent la création de 25 emplois chez Fonroche, et 200 emplois chez nos sous-traitants et partenaires pour la construction de ces nouvelles centrales », explique Yann Maus, président-fondateur du groupe dans un communiqué de presse.

Avec 87,5 MW de projets retenus portant exclusivement sur des centrales PV au sol, Photosol est largement en tête (si l’on ne tient compte que des projets directs côté Fonroche). Parmi les projets retenus figurent deux centrales de 12 MW très proches l’une de l’autre, ce qui permettra d’optimiser la construction avec notamment un raccordement commun. Une autre centrale de 5 MW se situe non loin sur un site à forte note environnementale et profitera aussi de cette mutualisation.

Langa Solar remporte 49,3 MWc avec 31 projets (serres, toitures, ombrières et au sol) majoritairement situés dans les régions Méditerranée, Rhône Alpes et Sud-Ouest. Le groupe revendique la 1ère place en nombre de dossiers sélectionnés, et la 3e en termes de puissance allouée. L’ensemble de ces centrales PV représente un volume d’investissement proche de 90 millions d’euros. Langa, qui s’est fixé pour objectif d’atteindre 300 MW de sources renouvelables (solaire, éolien, biomasse, biogaz) installées en France dès 2018, réalisera le développement, la construction, le financement, et l’exploitation de ces centrales.

A noter que, dans la liste des lauréats, Photosol et Langa Solar sont aisément identifiables comme porteurs des projets et du volume cité.

La société Luxel a été retenue pour 61 MW de projets (sur 67 MW déposés), dont 39,4 MW en direct, identifiables dans la liste des lauréats par les noms des sociétés de projets CPV Sun.

L’énergéticien Quadran annonce, via communiqué de presse, avoir été sélectionné pour 17 projets d’une puissance totale de 52,5 MWc, dont 8 centrales au sol pour 41,1 MWc, 7 ombrières pour 10 MWc et deux toitures pour 1,4 MWc. Toutefois, dans la liste des projets lauréats publiée par le ministère, seuls 33,6 MW sont aisément identifiables.

La Générale du Solaire a remporté 21,4 MWc avec neuf projets : trois projets de centrales PV au sol dans la région Languedoc Roussillon avec une puissance totale de 15 MWc et 6 projets en toiture situés en Provence-Alpes-Côte d’Azur (2), Aquitaine, Rhône-Alpes (2), et Languedoc-Roussillon avec une puissance totale de 6,4 MWc.

La société RES (auparavant Eole-RES) a été sélectionnée pour trois projets représentant une puissance totale de 18,6 MWc, avec une centrale PV de 5 MWc à panneaux solaires fixes sur le Centre d’enfouissement technique de la ville de Nîmes (Gard), une autre de 2,5 MWc à trackers située à Mollégès (Bouches du Rhône), et une troisième de 11,1 MWc à panneaux solaires fixes à Hourtin (Gironde). La construction de ces projets est attendue pour 2017.

Le producteur indépendant Cap Vert Energie monte, lui, en gamme puisqu’il est lauréat pour la première fois à un appel d’offres pour des grandes centrales PV avec 17 MWc de projets retenus, soit 50 % de la puissance totale déposée. Parmi les projets figure une centrale PV au sol de 10 MWc. Avec cet appel d’offres, Cap Vert Energie concrétise aussi le projet de centrale solaire au sol Mégasol situé à proximité de Cadarache (13) à réaliser avec le CEA et l’Ines autour d’un programme de recherche sur le stockage de l’énergie.

Technique Solaire affiche, pour sa part, huit projets lauréats pour une puissance cumulée de 13,6 MWc, dont 9,1 MWc pour son propre compte et 4,5 MWc en partenariat avec le groupe Barjane (investisseur immobilier). Le groupe monte en puissance sur le segment des projets supérieurs à 250 kWc et est aussi présent sur son segment de marché historique, celui des toitures photovoltaïques en intégration simplifiée au bâti (ISB).

Dernières mises à jour – La société d’économie mixte locale Sergies, une entreprise du groupe Energies Vienne, a dévoilé sur son site Internet trois projets lauréats : deux centrales au sol de 4989 kWc de puissance chacune, sur d’anciennes carrières à Dange-St-Romain, et au centre d’enfouissement technique à Pindray, ainsi qu’une centrale en toiture de 1265 kWc à La Rochelle (entreprise Ridoret).

Le groupe Urbasolar est lauréat pour 15 projets comprenant des toitures de bâtiments, des ombrières de parking et des centrales au sol, représentant une puissance totale de 80 MWc, selon un communiqué de presse. L’investissement total pour la construction de ces projets sera de l’ordre de 100 millions d’euros.

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This