Top Menu

ERDF avance ses pions pour l’autoconsommation PV « simplifiée »

Après une première alerte début du mois en faveur d’une autoconsommation « totale », ERDF passe à l’acte avec la publication, le 25 mars dernier, d’un modèle de convention d’autoconsommation pour les petites installations photovoltaïques de puissance inférieure ou égale à 36 kVA sans injection du surplus de production d’électricité. Une convention pour une autoconsommation « simplifiée », en somme. Le syndicat professionnel Enerplan monte au créneau*.

ERDF-020316Avec cette convention, ERDF vise des sites en situation d’autoconsommation totale, c’est-à-dire dont l’électricité produite est entièrement consommée sur place (pour consulter le document publié par ERDF, cliquer ici). L’arrivée de Linky, dont les fonctionnalités permettront l’économie d’un compteur supplémentaire pour mesurer l’injection, en faciliterait la mise en place. Deux jours avant la publication, Enerplan avait demandé à ERDF de surseoir à la publication de cette convention d’autoconsommation, selon un tweet posté par Richard Loyen, délégué général du syndicat professionnel.

Sur le blog Tecsol, ce dernier précise notamment que « la convention interdit par principe l’injection sur le réseau d’électrons solaires non consommés. » Et souligne que la convention crée aussi « une rupture d’égalité entre différents sites pour ce qui concerne l’injection au réseau pour le même usage du réseau public de distribution d’électricité. ERDF ne peut d’un côté interdire l’injection du surplus avec cette convention et de l’autre côté proposer l’injection du surplus à des conditions économiques rédhibitoires pour une faible production … avec Linky, le raccordement en injection du surplus est gratuit, tandis que les autoconsommateurs qui ne peuvent en bénéficier doivent aujourd’hui payer jusqu’à 1200 € pour être raccordés. »

ERDF précise, pour sa part, vouloir ainsi simplifier la contractualisation par la conclusion d’une simple convention d’autoconsommation sans injection qui répond juste à l’obligation réglementaire de disposer d’une convention de raccordement et d’exploitation pour toute installation de production susceptible d’être couplée au réseau. Convention qui apporterait de nombreuses améliorations demandées par les associations de producteurs pour faciliter la mise en service : autorisation des installations avec stockage, suppression de la limite de 18 kVA pour la puissance de l’installation, levée des contraintes sur la qualité du signataire de la convention, accélération de la mise en service, qui sera possible au plus tard 15 jours après la transmission des documents, sans attendre le retour de la convention signée par ERDF, dispense de l’attestation de conformité visée par Consuel sous conditions, etc.

Une affaire à suivre …

*Voir également notre article

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This