Sélectionner une page

Eraole, l’autre avion solaire se prépare pour son premier vol transatlantique

Eraole, l’autre avion solaire se prépare pour son premier vol transatlantique

L’aviation à l’énergie solaire est en marche. Traverser l’Atlantique sans escale et sans empreinte carbone, tel est le projet Eraole du Laboratoire Océan Vital d’Olonne-sur-Mer, spécialisé dans la R&D notamment sur le photovoltaïque. Lancé en 2009, le projet de cet avion biplan à propulsion hybride solaire/bioalgate soutenu par son partenaire principal Aéroports de Paris vient de passer un nouveau cap : l’assemblage a démarré. Les premiers essais sont prévus pour septembre 2015. L’avion sera présenté lors de la COP 21 en décembre prochain et la première tentative de vol transatlantique décarboné New York-Paris le Bourget est programmée pour 2016.

Eraole-020715L’avion solaire Solar Impulse a entamé, lui, un tour du monde en mars dernier et ses succès jusqu’ici font rêver (voir ici). Pour Eraole, la « mise en croix » (assemblage ailes/fuselage) a été effectuée jeudi 2 juillet dernier. Expert en ingénierie d’ENR, bâtiment bioclimatique et matériaux composites, pilote d’avion et skipper (quadruple participant au Vendée Globe) ainsi que fondateur du Laboratoire Océan Vital et son directeur de recherche, Raphaël Dinelli s’est fixé pour défi de relier New-York à l’aéroport Paris-Le Bourget aux commandes d’Eraole. Le système de propulsion de l’avion combine l’utilisation de panneaux solaires et de batteries lithium (bioalgal) avec un Range Extender, fonctionnant grâce à un biocarburant fabriqué à base de micro-algues. La partie PV (43 m2 de cellules solaires) est réalisée selon un procédé, breveté par Océan Vital, d’encapsulation de cellules photovoltaïques à très haut rendement (24%) à couche mince de silicium dans des matériaux composites, offrant une solution flexible et ultralégère, participant néanmoins à la résistance mécanique de la structure de l’aile. Pour l’avion, le choix d’une structure biplan augmente aussi la surface solaire disponible sans augmenter l’envergure.

Le projet Eraole est notamment soutenu, outre par le grand mécénat d’Aéroports de Paris au plan financier depuis mai dernier, par des laboratoires de recherche comme l’Onera, l’Andheo et l’Icam, et par des institutionnels (Conseil régional de Pays de la Loire, Conseil général de Vendée, les pôles de compétitivité Emc2 et Tenerrdis) et par des partenariats techniques avec des entreprises (Tyva Energie, Ventec, Fermentalg).

INSCRIPTION NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This