Sélectionner une page

Le dispositif EnRciT prévoit 10 M€ pour des projets citoyens en priorité dans le PV et l’éolien

Le dispositif EnRciT prévoit 10 M€ pour des projets citoyens en priorité dans le PV et l’éolien

En instaurant un soutien financier spécifique dans le cadre d’un programme appelé EnRciT*, l’état vise à favoriser l’émergence et le développement de projets citoyens d’énergies renouvelables qui connaissent un véritable essor, notamment dans le solaire photovoltaïque et l’éolien, et en particulier dans les territoires. Doté d’un montant total de 10 M€ par la Caisse des Dépôts, le Crédit Coopératif et l’Ircantec, EnRciT a pour objectif d’intensifier cette dynamique en investissant au côté des citoyens, notamment pour la phase de développement des projets.

Les technologies éligibles à ce dispositif seront, en priorité, le photovoltaïque (sols et toitures) et l’éolien. Le montant de 10millions d’euros devraient permettre à quelque 150 projets de se concrétiser dans les territoires ces 10 prochaines années. Le dispositif EnRciT s’inscrit dans le cadre d’un partenariat global. Il a été lancé par Nicolas Hulot, ministre d’état et de la transition écologique et solidaire, Bruno Lechevin, président de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif, et Jean-Pierre Costes, président de l’Ircantec.

Opéré par Energie Partagée Coopérative avec une dotation répartie entre la Caisse des Dépôts (5 M€), le Crédit Coopératif (2,5 M€) et l’Ircantec (2,5 M€), EnRciT co-investira dans les projets aux côtés des citoyens et des collectivités. Ainsi, le dispositif apportera les moyens financiers pour la sécurisation de la phase de développement et permettra de mobiliser les compétences nécessaires à leur concrétisation (sécurisation du foncier, réalisation des études, obtention des autorisations de construire et d’exploiter). L’Ademe contribuera en outre financièrement à la mise en place d’un centre de ressources par Energie Partagée Association au niveau national ainsi que des structures d’animation régionales, avec les régions partenaires. L’Ademe apportera aussi un soutien technique et financier dans la phase d’amorçage des projets. EnRciT accompagnera les projets jusqu’à la phase de construction, puis cèdera sa participation, en priorité, au profit des acteurs du territoire.

« D’ici 2030, nous devons doubler notre production d’énergies renouvelables. Cela ne sera possible que si les citoyens sont associés à des projets participatifs, grâce auxquels chacun peut investir dans les énergies renouvelables de son territoire. C’est l’objectif du dispositif EnRciT qui permettra de changer d’échelle dans la mobilisation citoyenne », a assuré Nicolas Hulot, ministre en charge de l’énergie. La loi de transition énergétique pour la croissance verte encourage en effet la participation des particuliers et des collectivités locales dans les projets d’énergies renouvelables et les projets citoyens, et ces derniers favorisant une meilleure appropriation locale des énergies renouvelables et de leurs retombées par le plus grand nombre. Pour Bruno Lechevin, président de l’Ademe, « le lancement du dispositif EnRciT vient compléter l’action de l’Ademe qui, depuis plus de 10 ans, soutient la dynamique participative en favorisant l’émergence des projets citoyens, à travers une animation nationale et régionale. Ces projets constituent un fort levier pour développer davantage les énergies renouvelables dans les territoires. » La Caisse des dépôts soutient, elle, la gouvernance citoyenne, et encourage l’implication des citoyens dans les énergies renouvelables, a indiqué Eric Lombard, directeur général du groupe.

« Le Crédit Coopératif s’est déjà engagé à ne financer que les EnR depuis de nombreuses années. Ce dispositif favorisera maintenant la production d’énergies renouvelables en France en sécurisant la phase de développement des projets », a précisé Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif. Malgré la dynamique déjà en cours sur les territoires, les projets d’énergies renouvelables citoyens sont en effet souvent confrontés à des difficultés pour lever les fonds nécessaires à leur phase de développement. L’absence d’un outil de financement et de mutualisation des risques est ainsi l’un des principaux obstacles à leur déploiement. Le dispositif développé autour d’EnRciT se présente donc comme une réponse concrète pour favoriser le développement de ces projets.

*EnRciT : Energies Renouvelables et ciToyennes.

INSCRIPTION NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This