Top Menu

Nexcis obtient le soutien du Conseil de Paris

Alors que l’échéance de la fermeture de la société Nexcis à Rousset, près d’Aix-en-Provence, repoussée au 30 septembre dernier est passée, le collectif de salariés vient d’obtenir le soutien du Conseil de Paris. Après délibération la semaine dernière, ce dernier souhaite « trouver une solution permettant la continuité des activités de cette entreprise, et spécialement étudier le projet présenté par les salariés. »

Nexcis-021015Parallèlement, le Conseil de Paris a émis le vœu que la ville puisse expérimenter la technologie de vitrage photovoltaïque de Nexcis. Un appel d’offres groupé avec d’autres villes d’Europe est également envisagé pour l’installation de ce type de panneaux solaires dans des projets de construction à venir.

Rappelons qu’EDF, qui détient près de 2/3 du capital, avait dévoilé début mars 2015 le projet de fermeture pure et simple de l’entreprise créée en 2009. Ceci après des années de R&D dédiées à la mise au point d’une technologie photovoltaïque à couches minces CIGS et 75 millions d’euros d’investissements qui avaient abouti à des performances figurant parmi les meilleures dans ce domaine ainsi qu’à un produit commercialisable. Le collectif de salariés avait obtenu le report de la fermeture du site, initialement fixée au 31 juillet. EDF devait statuer sur un projet de revitalisation élaboré en juin dernier par des salariés de Nexcis en coopération avec Crosslux courant septembre. Voir notre article

e-Vision, un projet porté par un groupe de salariés

Le plan de relance, appelé e-Vision, a été monté initialement en association entre les salariés de Nexcis et la jeune pousse Crosslux qui avait souhaité une coopération entre les deux entités dès sa création en 2011. Il avait été présenté à EDF dès la mi-juillet. Ce projet e-Vision a été révisé fin août, et une holding du même nom, qui a le soutien d’un groupe de salariés insatisfaits de l’avancement de l’accord avec Crosslux et rejetant désormais toute idée d’une coopération avec la jeune pousse, a été créée le 30 septembre dernier. La holding est présidée par Cyrille Guillou, responsable équipements chez Nexcis, qui dispose d’une expérience de plusieurs années concernant le procédé CIGS.  Le groupe e-Vision mise maintenant sur un projet industriel redimensionné, avec un besoin financier réduit et un périmètre réaliste permettant d’adresser rapidement le marché de manière compétitive.

Les salariés de Nexcis estiment disposer d’un produit photovoltaïque pour l’intégré au bâti (BIPV), sans concurrence sur le marché et industrialisable avant la fin de l’année, ainsi que des équipes nécessaires pour mener cette action à bien. Crosslux avait, pour sa part, identifié des marchés et des clients potentiels, et peut compter sur des partenaires industriels dans le bâtiment et le verre. Ce projet mise cependant sur une mise à disposition gratuite des actifs (par EDF) à la nouvelle entité, c’est-à-dire les bâtiments et les équipements actuels ainsi que les brevets concernant la technologie, et nécessiterait un financement de quelque 25 millions d’euros pour l’amener à la rentabilité en trois ans. Une renégociation des actifs serait ensuite envisagée. Des contacts auraient été pris avec des établissements financiers mais aucun engagement ferme n’a encore été dévoilé à ce jour. Le projet prévoit une production adossée à la R&D à Rousset pour le marché européen, mais aussi l’implantation d’usines de production en Chine, au Moyen-Orient et en Amérique du Sud entre 2016 et 2020 pour les marchés internationaux. Des détails concernant le projet se trouvent sur le site Internet du collectif des salariés Nexcis Vivra

Pour l’instant, les salariés de Nexcis sont en recherche de financements pour mener à bien leur projet e-Vision, tandis que les dirigeants de Crosslux doivent, eux, reformuler leur business plan (activité et ressources) et confirmer leur financement. Ce ne sera qu’à partir de là que les instances dirigeantes pourront statuer sur un avenir pour Nexcis.

Pour en savoir plus sur la délibération du Conseil de Paris, cliquer ici

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This