Sélectionner une page

Voltalia se développe en Egypte

Voltalia se développe en Egypte

Voltalia et son partenaire TAQA Arabia ont signé un protocole d’accord avec le gouvernement égyptien, pour développer, financer et exploiter un complexe combinant la production d’hydrogène vert avec la production d’énergie solaire et éolienne.

Le projet initial comprendra une nouvelle installation de production d’hydrogène vert d’une capacité de 15 000 tonnes par an, sur un site vierge près du port d’Ain Sokhna dans la zone économique du canal de Suez, grâce à un électrolyseur de 100 mégawatts alimenté par 283 mégawatts d’énergie renouvelable. Le projet sera étendu jusqu’à 150 000 tonnes par an d’hydrogène vert, avec une capacité d’électrolyseur de 1 gigawatt au total, alimentée par 2,7 gigawatts d’énergie solaire et éolienne. Le terrain nécessaire au complexe sera fourni par le gouvernement égyptien.

Les actionnaires initiaux du complexe seront Voltalia, en tant que partenaire majoritaire, et TAQA Arabia, une filiale de QALAA Holding, un leader africain de l’énergie et des infrastructures. TSFE et EETC pourront devenir des actionnaires minoritaires.

« Nous sommes extrêmement heureux d’avoir signé ce protocole d’accord. Voltalia est actif en Égypte depuis 2017 après avoir développé, construit et exploité son projet Râ Solar au sein du complexe de Benban. Ce projet d’hydrogène vert sera une première pour Voltalia et nous permettra d’élargir la gamme de solutions renouvelables proposées à nos clients », a déclaré Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia.

INSCRIPTION NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This