Sélectionner une page

Valorem signe son premier PPA sur un parc photovoltaïque en Dordogne

Valorem signe son premier PPA sur un parc photovoltaïque en Dordogne

Valorem signe son premier PPA privé (Power Purchase Agreement) sur le projet photovoltaïque de la Tour-Blanche (24), en collaboration avec Enercoop, la coopérative d’électricité verte, locale et citoyenne et la SEM 24 Périgord Energie. Un projet agri-photovoltaïque de 5 MWc sur 8,6 hectares, qui produira l’équivalent de la consommation électrique de 2 300 foyers.

Système parallèle à la vente directe sur le marché de l’électricité régulé par la CRE, les PPA sont des contrats de fourniture d’électricité de gré à gré entre un producteur et un acheteur pour une période donnée. Dès l’été 2021, La Tour-Blanche sera l’un des premiers parcs photovoltaïques de France à vendre directement sa production à un fournisseur d’électricité verte, en l’occurrence Enercoop, pour une durée de 30 ans.

« Grâce à l’actionnariat de la SEM 24, ce projet appartient en partie à la population et les collectivités locales, dans une logique de circuit-court qui fait la spécificité et la force d’Enercoop. Et en rejoignant cette coopérative, les citoyennes et les citoyens pourront dire qu’ils consomment l’électricité produite à côté de chez eux » se félicite Jean-Yves Grandidier, président fondateur de Valorem.

© Crédit photo : Valorem

Dans une logique d’intégration d’acteurs locaux, Valorem a ouvert le capital du projet à Enercoop et la SEM 24 Périgord Energies, respectivement à hauteur de 2% et 37%. La SEM 24, créée à l’initiative du Syndicat Départemental des Energies, est une société d’économie mixte qui agît en Dordogne. Elle investit dans des projets d’énergies renouvelables facilitant la transition énergétique. La banque néerlandaise Triodos a financé le projet à travers une dette bancaire senior ainsi qu’un crédit relais TVA pour la construction du parc, pour un montant de dette totale de 3,5 millions d’euros.

L’agrivoltaïsme consiste à associer production d’électricité photovoltaïque et activités agricoles. Ce dispositif vertueux avec un double usage des terres répond à la fois aux enjeux de la transition énergétique et de la filière agricole. Avec l’accord de la Chambre d’Agriculture, le projet de la Tour Blanche offre une seconde vie à des terres peu valorisables en raison de leur faible potentiel agronomique. Le parc, dont la mise en service est prévue pour l’été 2021, a été conçu de façon à accueillir un pâturage ovin. Valorem a d’ailleurs conventionné le 18 décembre avec un jeune couple d’éleveur afin qu’ils puissent monter leur activité pastorale au sein même du parc. Ils bénéficieront ainsi d’une installation clôturée, sécurisée, ombragée… et rémunérée. Valorem a déjà mis en place, avec succès, un dispositif similaire sur le parc de Lassicourt dans l’Aube (10).

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This