Sélectionner une page

Stockage d’électricité : les batteries du projet Ringo sont installées en Côte d’Or

Stockage d’électricité : les batteries du projet Ringo sont installées en Côte d’Or

Etape clef pour le lancement de l’expérimentation de stockage d’électricité Ringo, l’installation de l’ensemble des batteries Nidec-Asi est désormais réalisée sur le site de Vingeanne, en Côte d’Or, annonce RTE.

En janvier dernier, RTE, Réseau de Transport d’Electricité, avait choisi Nidec-ASI pour expérimenter en grandeur réelle le stockage d’électricité pour la gestion des flux sur le réseau de transport, à Vingeanne (21). L’expérimentation, appelée « Ringo », doit permettre de tester le stockage des surplus ponctuels de production des énergies renouvelables (éolienne et solaire) et leur déstockage à un autre moment.

Pas moins de 5685 éléments forment les batteries qui ont été mises en place dans les 10 conteneurs implantés sur le site. On parle de « modules ». Chaque module pesant 47 kg, les 270 tonnes de batteries ont nécessité la présence d’une dizaine d’opérateurs formés à l’installation de ces équipements, pendant près de 5 semaines. Il s’agit du premier site en France à accueillir cette implantation de batterie grande échelle.

La prochaine étape interviendra le 17 novembre 2020, avec la mise sous tension du site. Une phase de 6 mois de tests lui succèdera, avant la mise en service prévue à la fin du premier semestre 2021.

Le site de Vingeanne est situé dans une région fortement productrice d’énergie éolienne. Selon les conditions météo, la production locale d’électricité peut connaître des pics ponctuels, et être trop abondante pour être transportée par le réseau électrique. C’est ce surplus qui sera stocké par les batteries Ringo. Cela permettra d’éviter les pertes de production d’électricité d’origine renouvelable et contribuera à réduire les émissions de CO2 du mix énergétique.

Pour réagir très rapidement dans ces situations, les batteries seront pilotées par un dispositif innovant développé au sein de RTE. Appelé NAZA (Nouveaux Automates de Zones Adaptatifs), il s’appuiera sur des données numériques en temps réel sur l’état du réseau pour déclencher automatiquement les actions les plus appropriées, comme le stockage/déstockage de l’électricité dans les batteries. Le pilotage des batteries par les automates du dispositif Naza est une première mondiale.

Le site de Vingeanne représente une capacité de stockage installée de 37 MWh.

Avec cette expérimentation, RTE et Nidec ASI participent au développement d’une filière française du stockage de l’électricité, qui constitue un enjeu industriel et environnemental fort.

Pour permettre l’atteinte des objectifs de développement des énergies renouvelables fixés par le gouvernement tout en assurant la sécurité électrique, le réseau de transport d’électricité devra, à l’horizon 2030, être plus flexible et intégrer, notamment, des solutions de stockage d’électricité à grande échelle, souligne RTE.

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This