Top Menu

Solairedirect obtient 114 M$ de financements pour une centrale PV au Chili

Solairedirect vient de confirmer l’obtention de 114 millions de dollars de financements pour un projet de centrale photovoltaïque d’une puissance de 54 MW développé, dans la province de Copiapó, région de l’Atacama au Chili. L’électricité produite sera vendue sur le marché de gros.

Une centrale photovoltaïque de Solairedirect est déjà en activité à Andacallo, au Chili. Construite en 2013, elle est exploitée dans le cadre d'un contrat d’achat de l’électricité de gré à gré, sur la base des prix sur le marché de gros.

Une centrale photovoltaïque de Solairedirect est déjà en activité à Andacallo, au Chili. Construite en 2013, elle est exploitée dans le cadre d’un contrat d’achat de l’électricité de gré à gré, sur la base des prix sur le marché de gros.

Le projet est financé par un pool bancaire mené par la Banque Interaméricaine de Développement (IDB) avec China Fund, Canadian Climate Fund et Proparco, une filiale dédiée de l’Agence française de développement. Après la construction de la centrale PV au sud-ouest du village de Los Loros et d’une ligne de transmission de 110 kV sur une distance de 6,78 km, Solairedirect Chili, filiale à 100% de Solairedirect, compte en assurer l’exploitation et la maintenance. Cette installation devrait produire 115 GWh d’électricité par an, une production destinée à la vente sur le marché de gros de l’électricité, et ainsi répondre en partie aux besoins croissants d’énergie au Chili.

Le solaire est à la parité réseau

Selon un rapport récent de Deutsche Bank, le solaire est devenu la source d’énergie la moins chère au Chili et le volume d’installations photovoltaïques réalisées cette année pourrait dépasser le GW. Les perspectives sur le long terme seraient en outre prometteuses, à condition que le pays sache relever le défi de la mise à niveau de son réseau électrique. La plupart des grands projets PV se situent en effet Los Loros-091115dans le nord du pays, dans le désert de l’Atacama, où la connexion au réseau et les lignes de transmission restent problématiques

Le solaire et l’éolien sont désormais compétitifs avec les énergies fossiles. La banque se base sur les résultats du dernier appel d’offres qui a été gagné à 100% par des projets d’énergies renouvelables : trois projets PV présentaient des prix de vente de l’électricité autour de 65 à 68 dollars/MWh, tandis que deux parcs éoliens affichaient 79 dollars/MWh et une centrale solaire thermique avec stockage 97 dollars/MWh. Dans le même contexte, un projet de centrale électrique au charbon se plaçait avec un prix de vente de 85 dollars/MWh. Selon Deutsche Bank, le prix des modules solaires s’élèverait à 52 c$/W en moyenne au Chili, voire en-dessous de 50 c$/W pour les plus grands projets, ce qui aboutirait à des coûts de réalisation inférieurs à 1 dollar/W. La banque estime que le volume installé au Chili, après 1 GW cette année, tomberait à 500 MW en 2016 puis à 400 MW en 2017 à cause des difficultés de connexion et peut-être aussi du manque d’emplacements accessibles. Le prix de vente de l’électricité solaire pourrait se stabiliser autour de 70 dollars/MWh voire moins.

Rappelons que, en mai 2014, le gouvernement chilien avait mis en place un dispositif de soutien aux énergies renouvelables. Ces dernières devraient couvrir 45% du bouquet énergétique d’ici 2025. Les sites solaires de moins de 2 MW bénéficient d’un système de facturation nette, avec un soutien de 9 c$/kWh. Les grandes centrales PV doivent passer par des contrats d’achat de gré à gré ou vendre l’électricité directement sur le marché de gros.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This