Top Menu

PV : Solarwatt se positionne sur l’autoconsommation

La société allemande Solarwatt s’apprête, aussi en France, à relever le défi de l’autoconsommation de l’électricité de source solaire en proposant une vision selon le triptyque produire, gérer et stocker. Avec sa batterie de stockage MyReserve lancée en 2015, la firme a atteint une part de marché d’environ 10% en Allemagne en moins de deux ans. En France, l’arrivée prochaine du décret annoncé sur l’autoconsommation PV lui donne des ailes. Objectif : la vente de 200 systèmes dès cette année.

« Nous sommes dans les starting-blocks. La France est un marché très réglementé : nous attendons avec impatience le texte sur l’autoconsommation », souligne Sylvia Lamaty, directrice générale de Solarwatt France.

Le système MyReserve a été conçu pour une installation plug&play. Il fait appel à la technologie de stockage par modules lithium-ion, et se présente avec une durée de vie d’environ 15 ans, un design épuré et un prix abordable d’environ 6000 euros (hors pose). Pour la pose, Solarwatt a lancé un programme de formation interne, et sélectionne ses installateurs pour en faire de vrais partenaires. Le modèle MyReserve de base commercialisé en France* est référencé MR 500. « Il s’installe aisément, par une personne et en une journée de travail au maximum », assure Sylvia Lamaty. Le boîtier d’un mètre de haut sur 75 cm de large et 31 cm de profondeur pèse 75 kg. Pour une offre optimisée, Solarwatt associe à MyReserve un kit complet comprenant les panneaux photovoltaïques, l’onduleur, un gestionnaire d’énergie intelligent (Energy Manager) et tous les accessoires nécessaires à l’installation.

Une dizaine de systèmes MyReserve de base, d’une capacité de stockage de 4,4 kWh, ont été installés dans différentes régions pour expérimentation. Cette capacité est suffisante pour le stockage de l’énergie produite par une installation de modules solaires de type résidentielle, donc d’une puissance de 3 kWc. « L’idée est de maximiser le taux d’autoconsommation, en utilisant le soir ou les jours un peu plus gris l’électricité stockée pendant le rayonnement solaire en journée », souligne Sylvia Lamaty. La société estime ainsi pouvoir couvrir jusqu’à 80% des besoins dans le résidentiel. Mais le modèle supérieur, référencé MR800 et proposant le double de capacité (donc 8,8 kWh), est déjà plus que dans les cartons. Il sera présenté au prochain salon BePositive qui se déroule début mars à Lyon. Modulaire, il peut être mis en œuvre sur des sites PV avec 14 à 18 modules solaires, mais aussi jusqu’à 9 kWc.

« MyReserve est un produit issu de notre propre R&D. Depuis son lancement, nous travaillons sur son développement et son amélioration continue. Nous présenterons une nouvelle innovation lors du prochain salon Intersolar en juin 2017 à Munich », précise Sylvia Lamaty. « Nous attachons de l’importance aux détails de notre dispositif de stockage, ce qui nous différencie sur le marché, par exemple avec le temps de réaction très rapide ou la capacité à gérer le système de batteries selon les besoins de consommation, ou encore la facilité d’utilisation avec une interface utilisateur simple, le pilotage à distance, l’affichage visuel des paramètres … »

Fondée en 1993, la société de Dresde est l’un des principaux fabricants de solutions photovoltaïques en Allemagne, avec une gamme qui va notamment des panneaux solaires bi-verre jusqu’aux systèmes de gestion et de stockage de l’énergie pour le secteur privé et le secteur commercial. Solarwatt est passé du statut de fabricant de panneaux solaires « Made in Germany » à un positionnement plus global de concepteur et fabricant de solutions solaires clés en main incluant la gestion de l’énergie et son stockage. Mise en œuvre depuis 2012, cette stratégie permet au groupe allemand d’afficher une croissance de 30% sur l’année 2016 en réalisant 65 M € de chiffre d’affaires. Ceci malgré un marché photovoltaïque européen en léger déclin depuis quelques années. Tous ses produits sont fabriqués en Allemagne. Depuis 2013, Solarwatt coopère aussi avec BMW dans le cadre du programme «360 ° Electric» pour une électromobilité efficace.

Côté usine, la firme a aussi investi pour ré-équiper et moderniser son outil de fabrication et d’assemblage de panneaux photovoltaïques de haut de gamme, autant au plan technologique que pour en étendre la capacité. L’usine reste en Allemagne, près du siège de la société à Dresde, contrairement à la plupart de ses concurrents qui choisissent la délocalisation. La stratégie porte désormais sur les modèles bi-verre, qui ont représenté les 2/3 de sa production l’an passé. « Avec une tendance croissante », constate Sylvia Lamaty.

*Un modèle MyReserve de capacité 2,2 kWh a été commercialisé initialement en Allemagne.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This