Sélectionner une page

Les coûts de développement PV diminueraient de 48% d’ici 2040, selon Bloomberg

Les coûts de développement PV diminueraient de 48% d’ici 2040, selon Bloomberg

Dans l’édition 2015 de son étude annuelle New Energy Outlook, Bloomberg New Energy Finance (BNEF) se fait l’avocat du « solar everywhere » en pronostiquant un déploiement massif et continu du photovoltaïque dans le monde non plus grâce à des politiques de subventions mais grâce à la rentabilité et à la compétitivité du solaire comparé à d’autres sources d’énergie. Pour BNEF, les coûts de développement diminueraient de 48% dans le PV d’ici 2040, tirant 3,7 trilliards de dollars d’investissements dans le solaire au sol et en toiture pour atteindre d’ici là une puissance globale de 1,8 TW.

Les principales prévisions de BNEF

L’éolien est aujourd’hui la source d’énergie la moins chère au monde, le solaire au sol devrait prendre la relève dès 2030.

Les pays de l’OCDE déploieront 885 GW de PV au cours des 25 ans à venir d’ici 2040. Les pays hors OCDE installeront, eux, 28BNEF-2306157 GW par an afin de répondre aux besoins d’électrification et de croissance économique.

Le solaire représentera 35% des nouvelles sources d’énergie installées sur la période dans le monde, soit un investissement de 3,7 trilliards de dollars pour moitié dans les petites installations et pour moitié dans les grandes centrales au sol.

La vraie révolution du solaire se fera en toiture, du fait des prix d’électricité élevés (ou en hausse) et de la disponibilité de solutions de stockage dans certains pays. Le PV en toiture atteindra la parité réseau dans les principaux pays développés et sera largement compétitive avec le diesel dans les pays en développement où l’accès au réseau électrique est limité.

En Europe, le PV de petite taille atteindra 22% du bouquet électrique en 2040, contre 6% en 2014, parce qu’il permettra aux consommateurs de s’affranchir des prix croissants de l’électricité du réseau. En 2040, près de 50% de la production totale d’électricité proviendra de sources variables comme l’éolien et le solaire.

Aux Etats-Unis, le PV de petite taille dominera à partir de 2020 avec un déploiement de 21 GW par an. Parallèlement, l’Amérique latine investira près de 500 milliards de dollars par an dans l’éolien et le solaire pour surmonter les problèmes de l’hydroélectricité due à des périodes récurrentes de sécheresse. Au Moyen-Orient et en Afrique, 38% des nouvelles sources d’énergie installées seront à base de fossiles car certains pays chercheront à exploiter leurs propres ressources. Mais BNEF prévoit aussi le déploiement de 160 GW de solaire PV, dont jusqu’à 40% pourrait être constitué de petites centrales photovoltaïques par exemple pour des mini-réseaux d’électrification dans des communautés qui n’ont pas accès au réseau principal.

La part des énergies renouvelables dans la production mondiale d’électricité atteindrait 46% d’ici 2040, avec 30% provenant de l’éolien et du solaire (contre 4% en 2014).

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This