Top Menu

Lagazel inaugure une station de recharge de lampes solaires pour les écoles africaines

La société française Lagazel a inauguré le 14 décembre dernier un premier projet de sept stations de recharge de lampes solaires au Burkina Faso, à l’école rurale de Kierma dans la région du Centre-Sud. Réalisé sous le parrainage de l’ambassadeur de France et en partenariat avec l’ONG Electriciens sans frontières, ce projet permet à 310 élèves burkinabè d’accéder à la lumière pour étudier.

Une station Lagazel est en mesure de recharger simultanément 40 lampes solaires pendant la journée. Les élèves bénéficient ainsi d’une lampe pour se déplacer en toute sécurité et faire leurs devoirs le soir. « Le produit est vraiment innovant. Il apporte non seulement une innovation technique mais surtout une innovation d’usage très pertinente pour l’électrification rurale. Les élèves rentreront à la maison avec dans leur sac la lampe rechargée à l’école par un système de panneaux photovoltaïques » explique Jean-Pierre Cerdan, secrétaire général d’Electriciens sans frontières. Beaucoup d’enfants font encore leurs devoirs à la lueur d’une lampe à pétrole, ce qui représente des risques aussi bien pour leur santé que pour l’environnement. Rappelons qu’en Afrique, 650 millions de personnes n’ont pas accès à un réseau électrique.

Développée par Lagazel pour permettre aux ONG de mettre en œuvre des projets d’électrification, la station de recharge permet aux opérateurs de projet de garder un contrôle sur les lampes mises en circulation et de garantir un suivi et un entretien optimal, puisque les lampes doivent être rapportées régulièrement à l’école pour être rechargées.

La fabrication des stations a démarré en novembre au sein de l’atelier Lagazel implanté au Burkina Faso, qui fait travailler une quinzaine d’employés locaux (voir également nos articles). Des structures comme l’Unicef ainsi que des agences nationales d’électrification rurale ont déjà manifesté leur intérêt pour le dispositif et plusieurs projets d’installation sont à l’étude au Mali, au Sénégal, au Togo, au Niger, en Côte d’Ivoire, et même à Madagascar où les premières lampes ont déjà été distribuées. Les lampes solaires apportent une réponse au manque d’électrification et les projets en cours ne s’arrêtent pas aux écoles (sociétés de gardiennage, zone d’activités économiques…).

Pour plus d’informations sur Electriciens sans frontières, cliquer ici

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This