Sélectionner une page

Enerplan salue la version définitive de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie

Enerplan salue la version définitive de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie

Enerplan salue la publication de la version définitive de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) et le maintien de l’ambition annoncée par le Président de la République et le gouvernement pour le développement de l’énergie solaire. Il reste désormais à se donner une feuille de route en cohérence avec ces objectifs.

Le gouvernement a dévoilé le 20 janvier, la version finale de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), qui est soumis à la consultation publique jusqu’au 19 février prochain. Véritable feuille de route énergétique de la France pour les dix prochaines années, ce document confirme la montée en puissance des appels d’offres photovoltaïques selon le rythme qui figurait dans la précédente version de la PPE, à savoir :

  • 2 GW par an pour les centrales solaires au sol ;
  • 900 MW par an pour les toitures ;

Aujourd’hui, la filière solaire est plus que jamais prête à relever le défi, affirme le syndicat professionnel. La décarbonation de l’énergie utilisée dans les transports et le chauffage est une opportunité que la filière solaire (thermique et photovoltaïque) souhaite résolument saisir. Energie décentralisée, l’énergie solaire favorisera le développement de l’économie des territoires dans lesquels elle est profondément ancrée.

Le syndicat souligne qu’il continuera le travail engagé au côté des pouvoirs publics pour se donner ensemble les moyens nécessaires à la réussite de cette ambition, qui permettra de donner aux acteurs de la filière la visibilité propice aux investissements et à la création d’emplois.

Cela nécessitera en particulier des adaptations du cahier des charges des appels d’offres et du cadre réglementaire et administratif en particulier en matière d’obtention des permis de construire.

« Nous sommes prêts à relever ce défi ambitieux mais atteignable, sous réserve que les mesures visant à débloquer les freins au déploiement de l’énergie solaire soient prises rapidement et que les appels d’offres soient adaptés en conséquence. Il est urgent de lever de manière concrète les blocages identifiés dans le cadre du Groupe de travail #Place au Soleil. Il faut maintenant des engagements fermes et des mesures adaptées notamment pour libérer l’autoconsommation, libérer le secteur des moyennes toitures (de 100 à 500 kW) du carcan des appels d’offres inadaptés à leur taille réduite, et fixer un cadre permettant d’accélérer l’obtention des permis de construire pour les centrales au sol. Alors, nous aurons une politique solaire en cohérence avec l’ambition d’accélérer la transition énergétique », commente Daniel Bour, président d’Enerplan.

Satisfecit du SER pour le volet chaleur renouvelable

De son côté, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) se félicite de la publication de cette version révisée de la PPE, qui donnera une visibilité aux différentes filières et permettra ainsi d’accompagner leur développement.

Parmi les points positifs, le texte trace des perspectives ambitieuses de développement de la chaleur renouvelable, ce qui marque l’importance de ce secteur dans la stratégie de décarbonation de notre mix énergétique. Dans un contexte de gel de l’évolution de la trajectoire de la taxe carbone, le SER se félicite de la stabilisation (en lieu et place de la baisse initialement prévue) du Fonds Chaleur à 350 M€ à partir de 2022 si aucune évolution de la fiscalité carbone n’intervient d’ici là.

La PPE permettra aussi aux filières électriques de poursuivre leur dynamique de développement, avec des rythmes de 1 850 MW par an pour l’éolien terrestre et de près de 3 000 MW par an pour le solaire photovoltaïque, souligne le SER.

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This