Top Menu

Rendement : 25,1% pour l’hétérojonction en silicium, 18% pour une cellule tandem à pérovskite

Kaneka et l’organisme japonais de R&D NEDO (New Energy and Industrial Technology Development Organization) ont obtenu, en laboratoire, un rendement de conversion de 25,1%, vérifié par l’institut allemand Fraunhofer ISE, pour une cellule solaire en silicium cristallin à hétérojonction avec une électrode double face.

La cellule solaire a la surface standard de 152 cm2 et serait commercialisable en l’état, selon le quotidien Nikkei. Kaneka envisagerait une production pilote d’ici au printemps 2016.

Helmholtz-021115Les chercheurs du centre de R&D Helmholtz de Berlin (HZB) et l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ont obtenu un rendement de 18% pour une cellule solaire tandem hybride combinant, en monolithique, une cellule classique en silicium avec une cellule à pérovskite. Un rendement de 30% pourrait être atteint avec une meilleure absorption de la lumière.

En six ans, le rendement des solutions à pérovskite a été multiplié par cinq, confirmant les promesses de ce matériau pour le photovoltaïque. Le pérovskite a la particularité de pouvoir exploiter la partie bleue du spectre de la lumière solaire, tandis que le silicium convertit l’infra-rouge et le proche infra-rouge. La difficulté réside dans la combinaison des deux matériaux et dans le peaufinage d’un procédé économiquement viable. Dans le cas présent, les chercheurs ont réussi à déposer sur la cellule en silicium une couche ultrafine de dioxyde d’étain à faible température sur laquelle il a ensuite été possible de déposer une mince couche de pérovskite puis du matériau conducteur.

Photos : S. Albrecht / HZB

, , , , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This