Top Menu

PV organique : une toiture de 22,5 kWc réalisée en France

Le collège Pierre Mendès‐France de La Rochelle a désormais une toiture solaire de 530 m2 d’une puissance de 22,5 kWc réalisée par des équipes d’ENGIE avec la technologie du photovoltaïque organique (OPV) de la société allemande Heliatek. Cette dernière vise la commercialisation à grande échelle de son produit HeliaSol à partir de fin 2018. L’énergéticien français a aussi porté 100% du financement. Cette centrale OPV devrait produire 23,8 MWh/an d’électricité principalement destinée à l’autoconsommation sur site, et couvrir ainsi 15 à 20 % des besoins du collège.

Cette toiture OPV est la plus grande installation de ce genre réalisée à ce jour dans le monde. Elle avait figuré parmi les lauréats d’un appel à projets lancé par le département de la Charente‐Maritime. Le film HeliaSol est adapté aux toitures légères, plates ou courbées, et plus généralement aux applications où le panneau solaire classique ne peut être utilisé notamment pour des raisons de poids. Sa pose est rapide car il s’installe sans renforcement de structure ni pénétration de la toiture. Au collège de La Rochelle, 400 modules OPV de trois tailles différentes (longueurs de 2, 4 et 5,7 m), avec une face arrière autoadhésive et des interconnexions préconfigurées, ont ainsi été posés. « Grâce à notre partenaire et actionnaire ENGIE, le projet a pu être réalisé en un temps record », souligne Thibaud Le Séguillon, directeur général d’Heliatek. De fait, en incluant la préparation des toitures, une équipe de 6 personnes a réalisé les travaux d’installation en 8 jours.

Le projet a été réalisé en partenariat avec ENGIE, le département de la Charente‐Maritime, Heliatek et l’Académie de Poitiers. Le département a par ailleurs défini un plan pluriannuel de déploiement photovoltaïque pour les quelque 600000 m2 de toitures dont il est propriétaire avec l’objectif de valoriser ce patrimoine immobilier. Le choix de l’OPV pour le collège Mendès-France a été fait pour éviter les contraintes des panneaux classiques. Maître d’ouvrage, le département a volontairement choisi d’équiper en premier un collège, dans une logique complémentaire de prise de conscience par les jeunes générations, les équipes d’enseignement et les parents des enjeux du changement climatique. Dans cet objectif, des kits pédagogiques développés par les équipes d’ENGIE seront remis aux établissements scolaires afin de sensibiliser les élèves à l’énergie solaire et, au‐delà, à la sobriété énergétique. Les travaux d’installation ont d’ailleurs pu être réalisés pendant le temps scolaire en raison de la facilité de mise en œuvre.

Pour ENGIE, qui est entré au capital de Heliatek l’an passé (voir notre article), la toiture OPV du collège de La Rochelle est une installation OPV expérimentale, un point d’étape avant de passer au déploiement de la technologie à plus grande échelle. Heliatek détient aujourd’hui le record mondial du rendement énergétique des films OPV, qui s’affiche à 13,2%. Ses travaux de R&D ont été subventionnés par l’Union européenne, par le gouvernement allemand dans le cadre de programmes nationaux, et par l’état fédéral de Saxe. Une usine de production est en cours de construction à Dresde, en Allemagne, également avec des subventions. Heliatek a toutefois aussi levé d’importants fonds pour accélérer autant son développement que son internationalisation (voir notamment notre plus récent article). Pour les applications de ses films OPV, la société coopère directement avec des partenaires industriels actifs sur le marché du bâtiment.

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This