Top Menu

Carquefou inaugure un lycée Bepos alimenté à 100% par des énergies renouvelables

Construit et financé par la Région des Pays de la Loire, le nouveau lycée de Carquefou a accueilli ses premiers élèves à la rentrée 2017. Outre ses caractéristiques futuristes au plan architectural, il se distingue par une labellisation Bepos et une alimentation énergétique fournie en totalité par des énergies renouvelables, et notamment par des panneaux photovoltaïques hybrides qui assurent d’une part la production d’électricité et contribuent d’autre part au chauffage des locaux.

La conception et la réalisation du lycée s’inscrivent dans le cadre d’une démarche de Haute Qualité Environnementale certifiée. Le label Bepos (Bâtiment à Energie Positive) repose sur deux critères : la maîtrise des déperditions de chaleur et une production d’énergie supérieure à la consommation du site. D’une capacité d’accueil de 900 places, le lycée dispose d’une possibilité d’extension de 100 places supplémentaires. Avec son architecture contemporaine très colorée, ce projet imaginé par l’agence d’architecture Forma6, se veut être le lycée du futur. Il a été réalisé par Sogea Atlantique (Vinci Construction France) en contractant général. Soprema Entreprises de Nantes était chargé du lot étanchéité et bardage métallique.

Au cœur du hall d’entrée, le parti pris environnemental du bâtiment se distingue par la présence d’une cheminée thermique et d’une verrière photovoltaïque. Pour le déploiement des modules solaires, les équipes nantaises de Soprema ont d’abord posé un système d’étanchéité bitumineuse photovoltaïque avec plots et ossature (Soprasolar® Fix Alu) sur une surface totale de 1500 m2 de toitures-terrasses. Sous Avis Technique, ce procédé se pose sans percement et élimine ainsi tout pont thermique. Les modules solaires hybrides contribuent au chauffage par l’intermédiaire de deux pompes à chaleur eau/eau associées à des bâches stockant les calories « gratuites ». Un système de refroidissement des capteurs photovoltaïques hybrides permet en effet un gain de rendement de 30%. Les calories récupérées sont stockées dans une cuve basse température de 600 m3 en vue d’alimenter le préchauffage de l’eau chaude sanitaire et de chauffer les locaux en mi-saison. Ce système se complète en hiver d’une cuve haute température de 70 m3, reliée à une chaudière à granulés bois.

Soprema Entreprises a par ailleurs mis en œuvre l’isolation nécessaire afin d’atteindre et même de dépasser la performance Bepos, avec 2300 m2 d’isolation en laine de verre posés en deux couches de 100 mm pour obtenir la résistance thermique voulue (R=6,20 m2K/W). Une récupération de l’eau pluviale pour le nettoyage, l’arrosage, et les sanitaires est intégrée au bâtiment.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This