Top Menu

Une pluie d’appels d’offres devrait accélérer le déploiement PV

Annoncés en décembre dernier, de nouveaux programme d’appels d’offres pour la filière solaire ont été confirmés par le ministère en charge de l’énergie à l’occasion du colloque photovoltaïque du Syndicat des énergies renouvelables (SER) qui s’est tenu pendant la manifestation BePositive à Lyon la semaine dernière. Ainsi, un appel d’offres devrait pérenniser le modèle d’autoconsommation (voir notre article). Un autre vise à soutenir des technologies et des installations solaires innovantes, comme la route solaire ou encore l’agrivoltaïsme.

L’appel d’offres pour installations solaires innovantes porte sur un volume total de 210 MW, avec trois périodes de candidature de 70 MW chacune. Le volume de l’appel d’offres est réparti selon quatre familles d’innovation : les innovations de composants, dont la route solaire, les modules innovants, les onduleurs avec fonctionnalités spécifiques ou les nouvelles technologies de cellules ; les innovations portant sur le système électrique (architecture haute tension, système innovant de distribution d’énergie, etc.) ; les innovations liées à l’optimisation et à l’exploitation électrique de la centrale photovoltaïque (logiciel de monitoring couplés à des capteurs, outils de maintenance préventive, etc.) ; les installations permettant de coupler une production photovoltaïque secondaire à une production agricole principale (agrivoltaïsme). Les projets seront sélectionnés sur un critère de compétitivité économique et sur la contribution à l’innovation de leur installation. Les projets financés selon des modes participatifs pourront bénéficier d’une majoration tarifaire. La première période de candidature à l’appel d’offres se clôturera en septembre prochain.

Rappel sur les appels d’offres en cours

La 2e période de candidature de l’appel d’offres pour de grandes installations photovoltaïques de 500 kWc à 17 MWc en France métropolitaine continentale sera close le 1er juin prochain. La puissance cible est de 500 MW, identique à celle de la première période dont les résultats viennent d’être publiés (voir notre article).

La 2e période de l’appel d’offres portant sur la réalisation et l’exploitation d’installations photovoltaïques de 100 kWc à 8 MWc sur bâtiments, serres et hangars agricoles et ombrières de parking, en France métropolitaine continentale vient de s’ouvrir avec une échéance au 7 juillet 2017. La 1ère période de candidature s’est clôturée le 10 mars dernier.

Un appel d’offres pour des installations solaires avec stockage portant sur des installations solaires de plus de 100 kWc situées dans les zones non interconnectées est en cours depuis la mi-décembre 2016 avec un volume cible de 50 MW. Les projets peuvent être de trois types : installations de puissance comprise entre 100 et 250 kWc sur bâtiments et ombrières de parking couplant production et stockage ; installations de puissance strictement supérieure à 250 kWc et inférieure ou égale à 1,5 MWc sur bâtiments et ombrières de parking couplant production et stockage ; installations au sol de puissance strictement supérieure à 250 kWc et inférieure ou égale à 5 MWc couplant production et stockage. La date limite pour le dépôt des candidatures est le 16 juin 2017.

Pour en savoir plus sur ces appels d’offres, cliquer sur le site de la CRE : ici

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et sa branche solaire (SER-SOLER) s’est déclaré satisfait des récentes annonces. « Le lancement des deux nouveaux appels d’offres annoncés par la ministre va consolider la filière photovoltaïque française et inscrire notre pays dans l’élan mondial que connaissent aujourd’hui les énergies renouvelables. Les acteurs français, confortés par un marché national dynamisé, vont amplifier leur développement international », explique Jean-Louis BAL, président du SER. « Notre filière, qui dispose d’une capacité d’innovation remarquable, regroupe déjà de nombreux acteurs dans le domaine du numérique et du stockage. Pour poursuivre sa croissance, elle compte sur la continuité des politiques publiques dans les années à venir », ajoute Xavier Daval, Président de SER SOLER.

Top

Pin It on Pinterest

Share This

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!