Top Menu

Nicolas Hulot précise son plan de déploiement des EnR

En déplacement dans la Sarthe sur le thème des énergies renouvelables, le ministre de la transition écologique et solidaire Nicolas Hulot a précisé un certain nombre de mesures élaborées pour accélérer le déploiement des énergies renouvelables électriques, notamment à l’aide du photovoltaïque, dans le pays : réviser la PPE d’ici fin 2018, simplifier, développer la production, innover …

Le ministre a par ailleurs dévoilé que 283 projets ont été retenus,  pour un volume de 159 MW, au titre de la 3e période de l’appel d’offres pluriannuel pour des installations photovoltaïques sur bâtiments de 100 kWc à 8 MWc (voir notre article dédié).

Pour l’accélération du déploiement des EnR électriques, les actions annoncées s’inscrivent dans le cadre du Plan climat déjà dévoilé par le ministre et conformément aux objectifs fixés par la loi de transition énergétique et la stratégie nationale bas carbone (voir également notre article). « Pour répondre aux objectifs fixés dans le Plan climat d’augmentation de la capacité des énergies renouvelables, nous allons renforcer et dynamiser ce cadre avec la révision de la PPE d’ici fin 2018 et avec un ensemble de mesures prévues pour accélérer la transition écologique » a déclaré Nicolas Hulot lors de ce déplacement.

Les mesures concernant notamment le solaire

– Réviser la PPE (programmation pluriannuelle de l’énergie) : le calendrier de cette révision est en train de se mettre en place ; pour en savoir plus, cliquer ici

– Poursuivre la simplification : un groupe de travail similaire à celui déjà actif pour l’éolien sera mis en place sur la méthanisation et sur le solaire photovoltaïque, également sous la présidence de Sébastien Lecornu, secrétaire d’état auprès du ministre, « pour se pencher avec toutes les parties prenantes sur les leviers à activer pour accélérer le développement (aspects procéduraux, leviers financiers, planification…) » ; les conclusions du groupe de travail sur l’éolien seront présentées le 18 janvier prochain.

Réalisée par Langa Solar, la centrale photovoltaïque de 7 MWc à trackers qui occupe 16,8 ha de terrains situés ZAC du Monné sur le territoire de la ville d’Allonnes, visitée par le ministre lors de son déplacement dans la Sarthe, est en exploitation depuis mai 2015.

– Développer la production : Nicolas Hulot avait annoncé des mesures fortes en faveur du développement du photovoltaïque en marge du One Planet Summit, à travers l’augmentation du volume des appels d’offres solaires, qui passeront de 1,5 GW à 2,5 GW par an (voir notre article) ; l’augmentation des volumes prendra effet progressivement, dès les prochaines périodes des appels d’offres, soit en mars pour les installations sur bâtiment (voir notre article et ici, page 5/61) et en juin pour les centrales au sol ; la 4e période de l’appel d’offres pour les installations sur bâtiments, dont la date limite pour le dépôt de candidatures est fixée au 9 mars prochain, portera ainsi sur 200 MW.

Le développement de l’autoconsommation s’est accéléré avec environ 8000 projets en autoconsommation déclarés en 2016 et 6000 sur le seul premier semestre 2017 ; diverses mesures sont en effet venues encourager ce secteur l’an passé : un arrêté tarifaire pour un soutien financier aux plus petites installations ; un appel d’offres pluriannuel pour de plus grandes installations pour un volume de 50 MW de projets en autoconsommation tous les quatre mois pendant trois ans, à destination des consommateurs des secteurs industriels, tertiaires et agricoles ; les résultats de la 1ère tranche de cet AO avaient été annoncés en décembre 2017 avec 145 projets (voir notre article).

Depuis un an, les outils mécaniques utilisés habituellement pour l’entretien du sol ont été délaissés à Allonnes au profit de moutons, dans le cadre d’un partenariat avec un éleveur local.

– Promouvoir l’innovation : les efforts de recherche et de développement dans toutes les filières d’excellence des énergies renouvelables seront soutenus grâce notamment au Programme des investissements d’avenir (PIA) ; des projets innovants portés par les PME seront en outre soutenus par un concours d’innovation via BPI France et l’Ademe, qui s’inscrit dans le grand plan d’investissement de 57 milliards d’euros annoncé par le gouvernement en juillet 2017, avec notamment pour priorités la neutralité carbone et la compétitivité par l’innovation ; un appel à projets pour des démonstrateurs dans le domaine des énergies renouvelables sera encore lancé par l’Ademe au premier trimestre 2018, visant des projets plus importants et les dernières étapes de mise au point pré-commerciale des nouvelles technologies avant la mise sur le marché.

, ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This