Top Menu

Le groupe de travail « solaire » est en place

Le groupe de travail chargé d’accélérer le déploiement de l’énergie solaire en France a été mis en place ce mercredi 18 avril par Sébastien Lecornu, secrétaire d’état auprès du ministre de la transition écologique et solidaire. Après une procédure identique sur l’éolien et la méthanisation*, c’est donc au tour des acteurs du photovoltaïque et autres participants* de dialoguer d’ici fin juin, en vue de simplifier et consolider le cadre administratif et massifier la filière, tout en maintenant l’acceptabilité de cette énergie. Parmi les thèmes de discussion figure l’autoconsommation, ou encore la filière industrielle sur l’Hexagone !

« L’énergie solaire photovoltaïque s’impose comme l’énergie renouvelable la plus populaire et est en train de devenir l’énergie renouvelable la plus compétitive et la plus acceptable sur le territoire. Ce groupe doit travailler sur l’autoconsommation, et aussi sur de nouveaux gisements dans le domaine agricole, des bâtiments publics, des entreprises, du patrimoine et auprès du grand public. » a expliqué Sébastien Lecornu.

Le groupe sera organisé en commissions techniques restreintes pour analyser les enjeux liés :

– aux procédures d’urbanisme et à la mobilisation du foncier pour le développement de projets solaires ;

– au modèle d’autoconsommation ;

– à la filière industrielle solaire française ;

– au développement de projets solaires dans les zones non-interconnectées ;

– au cas particulier du solaire thermique.

Une filière à fort potentiel !

Le groupe de travail fera des propositions opérationnelles visant à accélérer l’implantation du photovoltaïque dans le monde agricole, les collectivités locales, les entreprises (enseigne de distribution, entrepôts) et le monde du patrimoine.

Des déplacements seront également organisés sur le terrain avec les professionnels des différentes secteurs d’activité. Sébastien Lecornu se rendra ainsi ce jeudi 19 avril dans l’Eure pour échanger avec les associations patrimoniales, les services de l’Etat et les entreprises spécialisées. Il sera accompagné de Stéphane Bern, qui a été chargé d’une mission sur la restauration du patrimoine dans le cadre de l’action menée par la ministre de la Culture Françoise Nyssen.

Le groupe de travail se réunira à nouveau fin mai pour examiner les propositions émanant des comités restreints. Les mesures seront annoncées lors de la conclusion des travaux du groupe en juin 2018.

*Les mesures du groupe de travail « solaire » viendront compléter le « Plan de libération des énergies renouvelables » lancé par le gouvernement en 2018, après les 10 conclusions pour la filière éolienne dévoilées en janvier et des 15 propositions pour la filière méthanisation présentées en mars

**Les participants sont : des parlementaires, des associations d’élus, des ONG, des représentants des professionnels du solaire et de l’électricité – Syndicat des énergies renouvelables (SER), Enerplan, Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), Groupement des Métiers du Photovoltaïque (GMPV-FFB), Hespul, Uniclima, Fédération des Services Energie Environnement (FEDENE), Association des Distributeurs d’Electricité en France (ADEeF), Institut National de l’Energie Solaire (INES) –, des administrations du ministère de la transition écologique et solidaire, des administrations des ministères en charge de l’économie et des finances, de l’agriculture et de l’alimentation, de la culture et des armées.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This