Sélectionner une page

Rénovation énergétique, autoconsommation : le photovoltaïque revient en force pour les 15 ans de QualiPV

Rénovation énergétique, autoconsommation : le photovoltaïque revient en force pour les 15 ans de QualiPV

Qualit’EnR, organisme de qualification leader des énergies renouvelables dans le bâtiment, fête cette année les 15 ans de sa qualification RGE QualiPV et recense une augmentation record du nombre d’entreprises qualifiées pour l’installation de panneaux solaires photovoltaïques en 2023 (+ 74% depuis le début de l’année), un boom qui ponctue cinq années de hausse.

En outre, le nombre d’installateurs actuellement en formation agréée QualiPV a plus que doublé en 1 an (+ 121% par rapport à 2022). Cet attrait pour le photovoltaïque s’explique avant tout par une politique volontariste du gouvernement qui, pour remplir les engagements EnR de la France affiche des objectifs ambitieux en matière de rénovation énergétique. Le photovoltaïque apparait comme une alternative crédible aux hausses tarifaires successives de l’énergie ces derniers mois. La motivation du consommateur est claire : faire baisser la facture, avec l’usage de l’énergie solaire en autoconsommation, tout en faisant un geste écologique.

Cette année, le nombre d’entreprises qualifiées QualiPV de Qualit’EnR atteint des niveaux inégalés depuis la vague photovoltaïque de la fin des années 2000. En forte hausse depuis 2017, le nombre d’installateurs qualifiés connaît un boom sur 2023 annonçant un millésime record. Ainsi à la mi-novembre, 3149 entreprises sont qualifiées QualiPV en France, soit +73,88% par rapport à janvier. Aujourd’hui, plus d’une entreprise sur 6 qualifiée chez Qualit’EnR est qualifiée QualiPV.

Le secteur du photovoltaïque connaît un véritable engouement. Ainsi, tout comme le nombre de demandes de qualifications QualiPV entrantes, le nombre de stagiaires ayant suivi une formation QualiPV entre janvier et septembre a plus que doublé (+ 121%) par rapport à la même période en 2022.

« Les Français, avec la flambée des prix de l’énergie induite par la crise énergétique, se sont tournés vers les énergies renouvelables. C’est une évolution très positive qui démontre une réelle prise de conscience de l’importance des EnR chez les particuliers et que l’énergie solaire contribue significativement à accélérer la transition énergétique. Cette prise de conscience et la forte demande associée des clients pour les EnR a de facto des répercussions sur les entreprises qui cherchent à former plus de collaborateurs et à intégrer le dispositif qualité de Qualit’EnR. Cependant, le dynamisme que connaît le marché du photovoltaïque aujourd’hui, même s’il présage un changement d’échelle et même si le secteur manque de bras, ne doit pas pour autant compromettre l’exigence qualité qui nous incombe, ni entacher la sélectivité des candidats », explique André Joffre, président de Qualit’EnR.

Plus d’un stagiaire sur quatre échoue à l’évaluation de fin de formation

« Si les formations EnR, et dans ce cas précis la formation QualiPV, sont un véritable levier pour faire monter en compétence les professionnels, elles sont avant tout un moyen de s’assurer qu’un installateur possède un socle métier correctement constitué pour réaliser des installations dans les règles de l’art, conformes à la réglementation. Or, aujourd’hui, plus d’un stagiaire sur quatre échoue à l’évaluation de fin de formation. Ce n’est pas parce que le secteur a besoin de main d’œuvre qualifiée que nous devons sacrifier notre engagement et que l’on perde en qualité, sinon, toute la filière EnR en pâtira. Dans ce contexte de fort dynamisme pour le marché du photovoltaïque, les professionnels doivent pouvoir trouver rapidement et facilement des formations pour les aider à monter en compétences, réaliser des installations dans les règles de l’art et conformes à la réglementation. Un gros effort a été fait en 2023 avec la programmation d’un plus grand nombre de formations de formateurs et de jurys (+ 296% de formateurs formés par rapport à 2022, toutes EnR confondues), il est essentiel de préparer et d’évaluer toujours plus de formateurs, afin que les centres déploient davantage de sessions. Cependant, nous ne devons pas déroger à la qualité et à la sélectivité. Actuellement, seul un formateur sur deux formé est agréé pour dispenser les formations EnR et leurs compétences sont revues tous les quatre ans. C’est grâce à ce niveau d’exigence que nous réussirons à faire monter en compétence la filière et à préserver la conformité des travaux aux règles de l’art de la rénovation énergétique », rappelle Teddy Puaud, Délégué général de Qualit’EnR.

Historiquement, la qualification QualiPV rassemble 2 corps de métier. Les couvreurs, qualifiés QualiPV BAT installent les modules photovoltaïques, principalement ceux intégrés au bâti. Les électriciens, qualifiés PV36 et PV500, se focalisaient sur les raccordements électriques. Pour accompagner la croissance du secteur et répondre à la demande, il est essentiel de relever les défis des compétences et de l’attractivité de ces métiers, pour répondre à l’ampleur que prend le marché du photovoltaïque aujourd’hui, explique l’organisme de qualification.

L’enjeu est double. Des réflexions sont en cours dans la filière :

– Conserver l’expertise technique des installateurs dans chacun des domaines tout en leur donnant les clés techniques pour leur permettre de travailler en autonomie sur les installations les plus simples, dès lors qu’ils ont les minimums requis ;

– Aider à l’émergence et au développement de formations initiales pour que les jeunes possèdent en sortie d’école ces nouvelles compétences EnR, ainsi que de formations continues pour faciliter les reconversions des professionnels dans des secteurs proches et/ou en recherche d’emploi.

Les énergies renouvelables pour le bâtiment doivent trouver leur place dans tous les référentiels pédagogiques concernés. Il faut en faire un atout d’attractivité pour intégrer cette « armée de réserve », ces talents qui n’imaginaient pas devenir installateurs ou installatrices EnR.

Pompe à chaleur, véhicule électrique… : des installateurs multi-qualifiés pour répondre aux nouveaux usages

Qualit’EnR recense actuellement 1374 entreprises qualifiées QualiPV et QualiPAC, soit 43,63% du parc des qualifiés PV de l’organisme. Cette double qualification, permettant l’installation de pompes à chaleur alimentées par une électricité photovoltaïque, semble prometteuse à l’heure où le gouvernement envisage de généraliser l’interdiction de l’installation de chaudières à gaz neuves, souligne l’association. Enfin, Qualit’EnR compte 112 entreprises qualifiées QualiPV et Recharge Elec+. Cette double qualification permet l’alimentation de bornes de recharge pour véhicule électrique par de l’électricité photovoltaïque.

Ambassadeur des énergies renouvelables auprès des réseaux professionnels et partenaire engagé des entreprises d’installation, Qualit’EnR contribue depuis 17 ans maintenant au développement des énergies renouvelables dans l’habitat en misant sur une offre professionnelle de qualité et de proximité à destination des particuliers. Association accréditée par le COFRAC, Qualit’EnR délivre 8 qualifications RGE aux entreprises d’installation : Qualisol, QualiPV, Qualibois, QualiPAC, Qualiforage, Chauffage +, Ventilation + et Recharge Elec + (*Hors Recharge Elec + et QualiPV module Bât). Qualit’EnR délivre également des agréments dans le domaine de la formation professionnelle appliquée aux énergies renouvelables et au bâtiment pour faire monter en compétence la filière, compte près de 31 000 qualifications actives et dénombre plus de 18 500 entreprises engagées pour la qualité d’installation dans toute la France.

INSCRIPTION NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This