Sélectionner une page

Panneaux PV : en faillite, Suniva plaide pour un prix d’importation plancher aux Etats-Unis

Panneaux PV : en faillite, Suniva plaide pour un prix d’importation plancher aux Etats-Unis

En dépôt de bilan depuis 15 jours, la société américaine Suniva, fabricant de panneaux photovoltaïques avec des usines en Georgie et au Michigan, aurait lancé une pétition pour demander la mise en place d’un prix plancher pour l’importation de modules solaires, qui devrait se situer à 0,78 dollar/Wc puis baisser progressivement sur quatre ans selon des médias outre-Atlantique. L’Allemand SolarWorld, également présent sur le territoire nord-américain, n’aurait pas souhaité suivre le mouvement. L’association des industries de l’énergie solaire (SEIA) a vivement critiqué la démarche.

Suniva revendique une position de leader dans son pays depuis près de dix ans. Avec sa pétition, le fabricant s’adresse directement à l’administration américaine, et demande l’ouverture d’une enquête afin d’analyser si les problèmes actuels de l’industrie américaine du PV sont un résultat des importations dans ce secteur. Le prix plancher serait applicable à tout module non fabriqué sur le sol américain, sauf exceptions prévues par des accords spécifiques avec certains pays. Il démarrerait la 1ère année avec 0,78 dollar/Wc (soit 0,71 euro/Wc), puis baisserait progressivement les trois années suivantes à 0,72, puis 0,69 et enfin 0,68 dollar/Wc. Un prix plancher pour les cellules solaires est aussi proposé avec 0,44 dollar/Wc au début. La procédure est identique à celle menée il y a quelques années, et à nouveau plus récemment, par Bruxelles sur les panneaux PV de source chinoise importés en Europe, après enquête lancée sur l’instigation de SolarWorld initialement. Le prix plancher d’importation en Europe est aujourd’hui inférieur de près de 30% à celui proposé par Suniva.

« Nous sommes opposés à toute forme de résolution limitant des importations d’équipements solaires qu’il s’agisse de tarifs ou d’autres barrières commerciales qui mettraient en danger les plus de 260000 emplois américains dans le secteur. Nous souhaitons vivement que le gouvernement fédéral trouve une solution pour soutenir la compétitivité de l’industrie américaine de fabrication de cellules solaires et d’assemblage de panneaux photovoltaïques et ses quelque 2000 emploi », souligne Abigail Ross Hopper, présidente et CEO de la Solar Energy Industries Association (SEIA).

L’Allemand SolarWorld a, pour sa part, une usine aux Etats-Unis, à Hillsboro dans l’Oregon, mais importe une grande partie des cellules solaires depuis l’Allemagne.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This