Sélectionner une page

L’Union européenne et la France financent une centrale solaire de 60,85 M€ au Bénin

L’Union européenne et la France financent une centrale solaire de 60,85 M€ au Bénin

L’Union européenne et la France soutiennent le développement des énergies durables au Bénin en finançant une centrale solaire. Les travaux pour la construction de la centrale solaire Defissol au Bénin, financés avec le soutien de l’Union européenne et la France, ont été officiellement lancés.

La construction de la centrale, d’un montant total de 60,85 millions d’euros, est financée dans le cadre d’un partenariat entre l’UE, l’Agence française de développement (AFD) et la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE). La contribution de l’UE s’élève jusqu’à présent à 10,35 millions d’euros.

Il s’agit d’une étape importante pour faciliter l’accès de la population béninoise à l’énergie renouvelable à un prix abordable. Cette ambition est d’autant plus stratégique dans la perspective de la relance post-pandémie coronavirus, pour favoriser la préservation de l’environnement et créer des emplois au niveau local.

La commissaire aux partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, a déclaré : « La centrale solaire Defissol est un projet illustrant très bien l’engagement européen pour lutter contre le changement climatique en Afrique en ligne avec le Pacte vert, et de la relance post-Covid-19. Nous sommes aux côtés du Benin pour l’accompagner dans ses efforts de préserver l’environnement et créer des emplois au niveau local ».

Ce projet de la centrale solaire Defissol s’inscrit dans le cadre du programme « Promouvoir l’économie verte au Bénin » (PREVER I), mené en partenariat avec l’AFD, dans le cadre d’un montage prêt-don. L’Union Européenne contribue à ce programme à hauteur de 30 millions d’euros sous forme de dons dans le but de mobiliser 108,52 millions d’euros, dont 95 millions d’euros sous forme de prêts souverains octroyés par l’AFD, 2,02 millions d’euros de contribution de la SBEE et 11,5 millions d’euros en investissement du secteur privé. Le montant total du PREVER I s’élèverait à 138,52 millions d’euros.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This