Sélectionner une page

L’industrie solaire américaine enregistre son pire trimestre depuis 2020

L’industrie solaire américaine enregistre son pire trimestre depuis 2020

L’industrie solaire américaine a enregistré son plus bas trimestre d’installations depuis le début de la pandémie de coronavirus, selon un publié par la SEIA (Solar Energy Industries Association) et Wood Mackenzie. En cause, la menace qui pesait sur l’imposition de droits de douane des panneaux importés depuis la Thaïlande, la Malaisie, le Cambodge et le Vietnam. L’administration Biden vient de renoncer à ces droits de douane pour 24 mois, au grand soulagement de la profession.

Au premier trimestre 2022, les hausses de prix et les contraintes de la chaîne d’approvisionnement ont continué de freiner le marché du solaire aux Etats-Unis, l’industrie ayant installé 24% de capacité solaire en moins qu’au premier trimestre 2021. Mais l’action de l’exécutif de la Maison Blanche la semaine dernière pour suspendre pendant deux ans tout nouveau tarif solaire donne aux entreprises la certitude d’accélérer les projets retardés par l’enquête anti-contournement du ministère du Commerce. Cette enquête doit statuer sur la question de savoir si les importations de panneaux solaires en provenance de ces quatre pays d’Asie du Sud-Est contournent les droits de douane sur les produits fabriqués en Chine.

Sans cette action, des retards et des annulations massifs de projets se seraient poursuivis tout au long de 2022, mettant en péril les objectifs climatiques du président Biden.

Depuis l’ouverture de l’affaire en mars, la plupart des fabricants de modules solaires ont interrompu les expéditions vers les États-Unis, provoquant une pénurie de modules aux Etats-Unis. Ces contraintes d’approvisionnement devraient s’atténuer à mesure que les fabricants augmenteront leurs livraisons vers les États-Unis dans les mois à venir.

« L’industrie solaire est confrontée à de multiples défis qui ralentissent les progrès de l’énergie propre aux États-Unis, mais l’action de cette semaine de l’administration Biden fournit le déclic dont les entreprises ont besoin pour faire avancer les projets et créer des emplois », a déclaré la présidente-directrice générale de SEIA, Abigail Ross Hopper.

« Le président Biden a clairement pris note de la façon dont les ralentissements de l’industrie entravent la résilience du réseau. En agissant de manière décisive, cette administration insuffle une nouvelle vie au secteur de l’énergie propre, tout en positionnant les États-Unis comme un leader mondial de la fabrication solaire. Au cours des neuf derniers mois, les prévisions pour 2022 ont été réduites de moitié en raison des défis persistants de la chaîne d’approvisionnement et de l’enquête anti-contournement. L’action de l’exécutif de la Maison Blanche apporte un soulagement à l’industrie solaire américaine, qui a été plongée dans l’incertitude concernant l’enquête anti-contournement ouverte par le Département du commerce fin mars à la suite d’une requête déposée par Auxin Solar, un fabricant national de modules », a déclaré Michelle Davis, analyste principale de Wood Mackenzie pour qui l’annonce de ce moratoire de 24 mois devrait créer environ 2 à 3 GW de potentiel de hausse pour les perspectives de scénario de base de Wood Mackenzie pour 2022.

La Solar Energy Industries Association (SEIA) dirige la transformation vers une économie de l’énergie propre, créant le cadre permettant à l’énergie solaire d’atteindre 30% de la production d’électricité aux États-Unis d’ici 2030. La SEIA revendique environ 1000 entreprises membres

Plus d’infos : U.S. Solar Market Insight report

INSCRIPTION NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This