Top Menu

Etats-Unis : vers une année 2015 de déploiement PV historique ?

Les installations PV aux Etats-Unis de 2010 au 3e trimestre 2015

ARTICLE MIS A JOUR Dans ses dernières statistiques, GTM Research prévoit un déploiement photovoltaïque de plus de 3 GW au 4e trimestre 2015 aux Etats-Unis, et donc une nouvelle année record pour le solaire outre-Atlantique, après 1361 MW d’installations solaires au trimestre précédent. Historiquement, le 4e trimestre a toujours été le plus porteur de l’année pour le PV. L’année 2015 pourrait ainsi se clore avec une hausse de 19% par rapport à 2014, à 7,4 GW de nouvelle puissance PV installée. Le crédit d’impôt à l’investissement dans le solaire a, lui, été prolongé jusqu’en 2024 !

Selon une étude réalisée en commun avec l’association industrielle de l’énergie solaire (SEIA), le 3e trimestre s’afficherait comme le 8e trimestre consécutif avec plus de 1 GW de déploiement aux Etats-Unis. « Le calme avant la tempête pour les cinq prochains trimestres, soit avant la fin du crédit d’impôt fédéral de 30% », souligne Cory Honeyman, analyste senior chez GTM Research. Le marché serait donc en priorité tiré par les grandes infrastructures solaires, et le volume PV total cumulé pourrait doubler entre maintenant et fin 2016, portant le parc photovoltaïque étatsunien à 41 GW.

Le volume PV total installé aux Etats-Unis de 2007 à 2016 (estimation)

Au 3e trimestre 2015, les grandes centrales PV au sol représentaient 42% du total installé, et le résidentiel 41% (en croissance annuelle de 69%). Pour Rhone Resch, président et CEO de la SEIA, la progression du marché montre à quel point il serait important de maintenir une réglementation favorable au solaire telle que le crédit d’impôt à l’investissement*.

L’étude commune à GTM Research et à la SEIA souligne aussi que le solaire représente 30% des nouvelles capacités de production d’électricité installée aux Etats-Unis cette année. Le pipeline de projets PV de grande ampleur en cours de développement se chiffrerait actuellement à quelque 18,7 GWdc, soit plus que la puissance totale qui était installée à fin 2014.

Dans le solaire thermodynamique, 2015 aura été une année blanche. Les prochains volumes opérationnels sont prévus pour début 2016, avec notamment les 110 MWac du projet Crescent Dunes de SolarReserve.

*[NDLR : selon les dernières rumeurs, le crédit d’impôt aux investissements pourrait être prorogé jusqu’en 2022, avec un taux à 30% jusqu’en 2019]

MISE A JOUR : A Washington, le Congrès a voté mardi 15 décembre tard dans la soirée une extension du crédit d’impôt à l’investissement (ITC) qui s’applique au PV résidentiel comme au commercial et aux grandes centrales photovoltaïques jusqu’en 2024 ! Il a été suivi vendredi 18 décembre par le Sénat. Le crédit d’impôt resterait ainsi au niveau actuel de 30% jusqu’en 2019, les constructions devant juste être commencées à la fin décembre de cette année-là pour en bénéficier (et non plus terminées et raccordées au réseau). Il baisserait ensuite progressivement, à 26% en 2020 puis 24% en 2021 et enfin 10% en 2022. Selon IHS, cette décision pourrait entraîner une hausse de la puissance PV installée en 2016 et 2017 par rapport aux estimations précédents. Les analystes prévoient ainsi 12 à 14 GW en 2016, et jusqu’à 13 à 16 GW en 2017. GTM Research s’attend, pour sa part, à un marché annuel de 20 GW en 2020, soit 54% de plus que ses estimations jusque-là. L’impact serrait plus ou moins prononcé selon les segments de marché, +35% dans le résidentiel et jusqu’à +51% dans le commercial et encore bien plus dans le segment des grandes infrastructures PV. Selon PV-Tech, la société d’études de marché considèrerait ainsi la voie ouverte vers un prix de l’électricité solaire inférieur à 4 c$/kWh !

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This