Sélectionner une page

Engie et Neoen dévoilent Horizeo, un projet de plateforme énergétique de 1 milliard d’euros en Gironde

Engie et Neoen dévoilent Horizeo, un projet de plateforme énergétique de 1 milliard d’euros en Gironde

Engie et Neoen s’associent pour développer Horizeo, un projet d’envergure de production d’énergies renouvelables, reposant sur un concept inédit de plateforme énergétique bas carbone, à Saucats, en Gironde. Le projet associe notamment un parc PV de 1 GW avec stockage et une unité de production d’hydrogène vert. Le coût du projet est estimé à environ 1 milliard d’euros.

Le projet a pour objectif de développer un nouveau modèle de production d’énergies renouvelables. Il comprend un parc photovoltaïque d’une puissance d’1 GW, pour une production d’électricité équivalente à la consommation annuelle de plus de 600 000 personnes, ainsi que des briques technologiques complémentaires, articulant production et consommation locales d’énergie renouvelable grâce à des batteries de stockage d’électricité ; une unité de production d’hydrogène vert visant notamment des débouchés vers les mobilités individuelles et collectives territoriales ; un data center ; et une surface associant agriculture et production d’électricité photovoltaïque.

Horizeo est un projet à la dimension inédite contribuant à l’atteinte des objectifs de transition énergétique fixés par la France. En région Nouvelle-Aquitaine, l’objectif est d’atteindre 8,5 GW de capacités de production d’énergie photovoltaïque en 2030 contre 2 GW aujourd’hui. Le projet représenterait à lui seul plus de 15% de cette ambition régionale.

L’énergie produite par le parc photovoltaïque sera valorisée par le biais de contrats de vente d’électricité de gré à gré, c’est-à-dire en dehors des appels d’offres de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) et donc, sans recours aux dispositifs de soutien public. Engie et Neoen entendent ainsi démontrer que l’énergie solaire photovoltaïque est aujourd’hui à la fois mature, fiable et suffisamment compétitive pour assurer l’approvisionnement direct d’industriels en électricité. La production locale d’une énergie renouvelable et compétitive permettra également le développement d’un électrolyseur et d’un data center alimentés en direct par le parc photovoltaïque, une première en France.

Compte tenu de l’envergure du projet, une attention particulière est attachée à ses effets, notamment sur l’environnement et sur le milieu forestier. Le projet qui s’étend sur une surface d’environ 1000 hectares, s’insère au sein d’un ensemble de parcelles privées clôturées, dédiées à la production sylvicole de pins maritimes. Les incidences sylvicoles, traitées par un ensemble de procédures réglementaires, administratives et techniques, seront soumises à autorisation environnementale, incluant notamment une autorisation de défrichement, et impliqueront des boisements compensateurs supérieurs à la surface concernée. Ces éléments feront l’objet d’échanges avec la filière sylvicole et le grand public.

Saisie en décembre dernier par l’ensemble des porteurs du projet, à savoir Engie, Neoen, RTE et la mairie de Saucats, la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a pris la décision d’organiser un débat public qui permettra à l’ensemble du territoire de participer à l’élaboration d’Horizeo. Cette procédure doit garantir une information transparente ainsi qu’une expression large du territoire concerné et du public pour aboutir au meilleur projet partagé. Le projet rencontre déjà l’hostilité de l’association de défense de l’environnement SEPANSO Gironde.

« Le projet Horizeo est inédit et innovant par sa capacité de production d’énergie renouvelable et il va bien au-delà en associant, sur un même site, des technologies d’avenir. C’est également un projet ambitieux dans son modèle économique, dont l’énergie produite sera valorisée au travers de contrats de vente d’électricité de gré à gré auprès d’entreprises, en dehors des procédures d’appel d’offres de l’État et des subventions associées. C’est une véritable rupture vis-à-vis du modèle économique actuel des énergies renouvelables en France. Nous nous engageons par ailleurs à réaliser un projet exemplaire en termes de démarche environnementale et sociétale. Le débat public à venir nous permettra, notamment, d’enrichir et d’alimenter l’ensemble des composantes du projet », souligne Gwenaëlle Avice-Huet, directrice générale adjointe d’Engie en charge des Renouvelables.

« Horizeo est un projet d’envergure qui entend démontrer qu’il est possible d’accélérer la transition énergétique en France en proposant directement à des entreprises une énergie renouvelable compétitive. Ce projet est conçu comme une véritable plateforme énergétique à vocation bas carbone alliant une énergie solaire mature à des innovations technologiques ambitieuses, comme par exemple des batteries de stockage d’électricité. Notre priorité est d’intégrer ce projet aux réalités du territoire tant d’un point de vue écologique, sociétal, qu’économique. A la hauteur de l’ampleur inédite du projet, le débat public permettra d’associer le plus largement possible tous les acteurs locaux et le grand public pour développer toutes ses potentialités au bénéfice du territoire », ajoute Paul-François Croisille, directeur général adjoint de Neoen.

Voir la synthèse du dossier de saisine par les porteurs du projet

Engie revendique 31 GW d’énergies renouvelables installés dans le monde. En France, Engie est présent sur l’ensemble des filières technologiques. Ses équipes sont réparties sur tout le territoire français et opèrent 7,9 GW de capacités renouvelables (850 Mégawatts en Nouvelle-Aquitaine) dont 1,2 GW de capacités photovoltaïques (391 Mégawatts en Nouvelle-Aquitaine).

Avec une capacité en opération ou en construction de plus de 3,6 GW à ce jour, Neoen est l’un des principaux producteurs indépendants d’énergie exclusivement renouvelable. La société est active notamment en France, Argentine, en Australie, en Finlande, en Irlande, en Jamaïque, au Mexique, au Mozambique, au Portugal, au Salvador et en Zambie. En particulier, Neoen opère le parc solaire le plus puissant de France à Cestas (300 MWc) et la première centrale de stockage à grande échelle au monde à Hornsdale en Australie (150 MW). Neoen vise une capacité en opération ou en construction d’au moins 5 GW fin 2021.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This