Top Menu

En Suisse, le PV s’invite sur les sites protégés

Qui dit que photovoltaïque ne rime pas avec esthétique ? Si l’intégration des panneaux solaires dans des sites protégés au niveau du patrimoine peut être un problème, un pas important a maintenant été franchi avec un projet pilote dans le village fribourgeois d’Ecuvillens, en Suisse : le toit d’une ferme a été équipé en première mondiale d’une toiture photovoltaïque de couleur rouge terre cuite.

La technologie de ces modules PV a été développée par le CSEM en coopération avec Issol Suisse. Elle permet de conserver le caractère d’origine de l’habitation. Le projet d’Ecuvillens a été soutenu par le service de l’énergie et celui des biens culturels du canton de Fribourg, ainsi que par l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) et ÜserHuus, une société spécialisée dans le transfert de technologie, et par différents autres partenaires.

La production annuelle d’électricité de cette installation pilote devrait atteindre 28 MWh, soit un rendement d’environ 20% inférieur à celui d’une technologie photovoltaïque traditionnelle. Le CSEM a déjà contribué au développement de différentes approches pour créer des panneaux photovoltaïques visuellement esthétiques, et répondant à la fois à des objectifs énergétiques et patrimoniaux. L’une de ces innovations se concrétise aujourd’hui avec la réalisation du projet pilote sur le toit de cette ferme à Ecuvillens. Les panneaux photovoltaïques installés font appel à des cellules solaires classiques en silicium cristallin, mais présentent une couleur homogène similaire à celle des tuiles en terre cuite. La société Issol Suisse a accepté la petite commande limitée à 230 m2 de modules. Le montage a été effectué par l’entreprise Solstis de Lausanne. Cette installation fournit l’équivalent de la consommation de huit ménages de quatre personnes, ce qui permet largement de couvrir les besoins de la ferme. Le surplus sera restitué au réseau.

Les études avaient débuté en 2014, et le projet n’aurait pas pu se concrétiser sans l’engagement du propriétaire et des partenaires et soutiens cités, ni sans l’ouverture des autorités en matière de protection du patrimoine.

En Suisse, la croissance du marché du PV n’est pas prête de s’arrêter, estime-t-on au CSEM, et ce surtout depuis l’acceptation par le peuple de la Stratégie énergétique 2050 de la Confédération (voir notre article). A titre d’exemple, la surface de production d’électricité solaire installée dans le canton de Fribourg a pratiquement été multipliée par vingt durant les dix dernières années.

L’avenir proche nous dira si le « projet modèle » d’Ecuvillens fera école dans les sites protégés de Suisse et d’Europe, afin de démocratiser encore plus le solaire grâce à cette technologie.

, , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This