Top Menu

Chaleur solaire : NewHeat finance un premier projet de 3 MW

NewHeat, la jeune pousse créée en 2015 et spécialisée dans la production de chaleur 100% solaire à destination des grands consommateurs industriels et des réseaux de chaleur urbains, vient de finaliser une levée de fonds de 1,8 million d’euros auprès de ses investisseurs privés historiques et de trois nouveaux (Noria, Pontichelli Frères et Etchart) pour accélérer son développement et financer la réalisation de ses premiers projets dans le solaire thermique. Le démarrage des travaux du premier site est prévu pour l’été 2017.

Une centrale solaire thermique au Danemark (©Shutterstock)

Après la réalisation d’un banc de test en 2016, ce premier projet de centrale solaire thermique devrait afficher une puissance de 3 MW et fournir de la chaleur solaire sur 15 ans à un client industriel de la Région Nouvelle-Aquitaine. Il s’agira de la plus grande centrale solaire thermique de France et de la première mondiale utilisant des trackers.

Basée à Bègles (33) sur le site Newton de la technopole Bordeaux Technowest, NewHeat développe des solutions pour la production de chaleur 100% solaire, sous forme d’eau chaude ou de vapeur (vecteur eau / vapeur / huile thermique). La société revendique d’ores et déjà un savoir-faire unique en France dans la conception, la modélisation et l’exploitation de centrales solaires thermiques pour ces applications. Grâce à des travaux de R&D soutenus par l’Ademe, elle estime être aujourd’hui capable de fournir de la chaleur 100% renouvelable et surtout plus économique que les solutions fossiles « classiques ». Elle assure à ses clients un prix plus compétitif que celle produite par les solutions dites classiques, en contrepartie d’un engagement d’achat de la chaleur produite sur une durée de 15 à 20 ans. Dans les régions suffisamment ensoleillées, le tarif de chaleur proposé serait ainsi, selon un communiqué de presse, plus compétitif de 10% à 30% (en fonction des zones géographiques et des niveaux de températures demandés) que les moyens de production classiques (gaz, fioul, biomasse, etc.). La levée de fonds devrait lui permettre de poursuivre ses efforts de R&D, tout en contribuant au financement des premiers sites thermiques.

D’ici 2024, la société soutenue depuis sa création par l’Ademe, la Région Nouvelle-Aquitaine et BPI, s’est fixé pour objectif de réaliser environ 50 centrales solaires thermiques, d’une taille unitaire moyenne de 10 MWTh, représentant chacune environ 4 hectares au sol. Son effectif actuel comprend six ingénieurs et un doctorant dont la thèse est pilotée par le laboratoire thermique et procédé de l’université de Pau et des Pays de l’Adour.

Les technologies solaires thermiques sont des technologies matures, en particulier pour les applications dont la température est inférieure à 100°C. De plus, elles se sont récemment adaptées à la production de masse et voient aujourd’hui leurs coûts de production atteindre des niveaux toujours plus compétitifs. L’utilisation d’énergie sous forme de chaleur pour des utilisations industrielles ou collectives est le premier poste de consommation d’énergie primaire dans le monde, et dépend aujourd’hui à 90% des énergies fossiles. Leur substitution par des énergies renouvelables est ainsi un enjeu clé dans le cadre des objectifs mondiaux de réduction des émissions de CO².

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This