Top Menu

Onduleurs : SMA reste leader mondial avec 14% de parts de marché en 2015

En 2015, SMA Solar Technology a encore réussi à maintenir sa position de plus grand fournisseur sur le marché des onduleurs pour le photovoltaïque, estime IHS Technology, avec 14% de parts du marché mondial des installations comme en 2014. La société d’études de marché souligne cette stabilité, après quatre années de recul dans un contexte de déclin du marché européen.

Pour Cormac Gilligan, directeur d’études chez IHS, « SMA a réussi à tirer son épingle du jeu grâce à une part importante du marché étatsunien et d’autres marchés à forte croissance. La société a aussi renouvelé son catalogue, et dispose d’une offre compétitive pour tous les grands segments du marché. D’autres fournisseurs ont toutefois gagné des parts de marché de façon significative. Huawei, Solaredge et Sungrow ont ainsi fait leur entrée dans le Top 5 en 2015. »

Les fabricants chinois affichent une forte croissance, en phase avec l’explosion de la demande sur leur marché national. Les livraisons effectuées en 2015 (estimées à 22 GW par IHS) ont de loin dépassé la puissance installée sur l’année passée, couvrant une partie des installations du premier trimestre 2016. Selon les statistiques d’IHS, Huawei serait ainsi devenu le leader mondial en termes de livraisons d’onduleurs l’an passé. Le géant chinois des télécommunications aurait notamment fait une promotion aggressive pour ses onduleurs triphasés basse puissance destinés au marché des grandes infrastructures PV, et se serait ainsi assuré 9% du marché mondial. Son compatriote Sungrow aurait aussi profité de la croissance rapide du marché chinois pour prendre une part significative du gateau, au niveau local comme au plan mondial. IHS estime que Sungrow était le leader dans les onduleurs triphasés de haute puissance en 2015, et ce pour la 3e année consécutive. Comme la croissance sur le marché chinois devrait ralentir en 2016 du fait d’incertitudes autour des futures subventions, des connexions au réseau et des délais de paiement, les fabricants locaux s’intéressent aussi de plus en plus à l’export. Leur présence à l’international se renforce après quelques difficultés dues à des craintes sur la qualité, sur la fiabilité et sur le service après-vente par le passé. En 2015, Sungrow et Huawei ont ainsi exporté chacun, pour la première fois, plus de 1 GW d’onduleurs PV.

La société israélienne Solaredge a gagné 3% de parts de marché, notamment grâce à des projets dans les secteurs du résidentiel et du petit commercial aux États-Unis selon IHS, pour atteindre 6% l’an passé.

Le Japonais Omron arrive en tête des livraisons d’onduleurs monophasés pour la 3e année consécutive, en priorité grâce au marché local du résidentiel. Avec le recul du marché japonais, Omron et d’autres fabricants locaux devraient aussi se tourner désormais plus fortement vers l’international, estime Corman Gilligan.

Pour IHS, TMEIC, Schneider Electric, ABB, GE et d’autres fournisseurs industriels pourraient étendre leur présence sur le segment des grandes infrastructures photovoltaïques et faire concurrence à SMA avec des onduleurs centraux en technologie 1500 V. « Ces fabricants bénéficient à la fois de la « bancabilité » pour leurs produits et d’une vaste présence géographique, deux critères qui gagnent en importance dans ce segment de marché », souligne Cormac Gilligan.

, , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This