Top Menu

NEXTracker acquiert des brevets d’Optimum Tracker dans le cadre d’un partenariat tous azimuts

[MIS A JOUR – 11/07/2018] L’Américain NEXTracker, leader mondial des trackers pour les centrales photovoltaïques au sol avec quelque 13 GW en base installée ou en cours de construction*, vient d’annoncer l’acquisition d’une partie de la propriété intellectuelle d’Optimum Tracker, pépite française présente sur ce même secteur, dans le cadre d’un accord de partenariat aux plans commercial, technique et industriel. Partant, la société de Meyreuil en Provence compte sortir d’ici septembre de la procédure de redressement judiciaire dans laquelle elle se trouve depuis le printemps.

La société française  est en redressement judiciaire depuis mai 2018. Apparemment, des négociations étaient menées depuis février avec la firme californienne. Cette dernière bénéficiera donc de certains brevets déjà obtenus et à venir par l’entreprise française concernant la mécanique, l’électronique et les logiciels, et notamment les algorithmes pour les systèmes de contrôle ultra-précis des trackers afin de suivre le rayonnement solaire tout au long de la journée.

Avec des projets réalisés en Turquie, en Tunisie, au Kenya, au Pakistan, à Porto Rico ou encore au Sénégal, Optimum Tracker est déjà présent depuis quelques années sur le marché international, avec notamment des bureaux en Afrique du Sud, en Inde, au Sénégal et en Turquie. L’accord de partenariat signé avec NEXTracker vient à point nommé pour soutenir financièrement son développement. La firme compte ainsi notamment sortir de la procédure de redressement judiciaire d’ici septembre. « Cette coopération nous permettra à tous deux d’améliorer encore nos produits et de proposer des solutions novatrices tandis que la complémentarité entre nos deux entreprises nous ouvrira de nombreux marchés à l’international dans les prochaines années », a souligné Yacin de Welle, président et co-fondateur d’Optimum Tracker. De fait, l’accord inclut une coopération sur des marchés en Europe du Sud ou au Moyen-Orient, mais surtout en Afrique du Nord et dans d’autres régions sub-sahariennes où des projets communs aux deux fabricants devraient démarrer fin 2018.

Créé en 2013, NEXTracker fait partie du groupe mondial de sous-traitance Flex depuis octobre 2015. Selon Dan Shugar, CEO de la société américaine, « l’IP d’Optimum devrait nous permettre de renforcer le système de contrôle TrueCapture, dont l’algorithme a été développé pour réorienter une rangée entière de panneaux solaires à l’ensoleillement. » Pour NEXTracker, ce système serait susceptible d’augmenter la production d’énergie de 2 à 6%. Optimum Tracker a, de son côté, mis au point un algorithme appelé Opti-SkyControl, qui permet aux trackers de capter le rayonnement solaire en lumière diffuse dans le cas de ciels très nuageux.

Centrale photovoltaïque de Pujaut (Gard)

Les trackers constituent depuis des années des éléments importants pour les centrales photovoltaïques au sol dans le monde entier. En France, Optimum Tracker a notamment équipé une centrale solaire de 3,5 MWc réalisée en 2015 par Générale du Solaire sur une friche ferroviaire à Pujaut (communauté d’agglomération du Grand Avignon), dans le Gard (voir notre article). En 2017, 25% des sites PV installés dans le monde étaient équipés de trackers, selon des experts. D’ici à 2021, cette part devrait monter à 50%.

*Sa base installée se situe surtout en Amérique du Nord et du Sud, mais aussi en Afrique et en Asie.

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This