Top Menu

Vers un parc PV de 100 GW en puissance cumulée aux États-Unis d’ici 2021 ?

Les pronostics vont bon train outre-Atlantique. GTM Research et la SEIA (Solar Energy Industries Association) viennent de publier des prévisions très optimistes pour le futur marché du photovoltaïque aux États-Unis, à commencer par une hausse de 119% à 16 GW cette année grâce au marché très porteur des grandes centrales solaires au sol de type « utilitaire » et une vision à 100 GW de puissance cumulée d’ici 2021 avec un marché annuel de 20 GW. Des chiffres qui donnent le vertige …

SEIA1-090316L’étude intitulée U.S. Solar Market Insight affiche une croissance sans faille au cours des prochaines années, tirée par l’extension du crédit d’impôt à l’investissement de 30% jusqu’en 2019 puis dégressive jusqu’en 2022 votée in extremis par le congrès et le sénat fin décembre 2015 (voir notre article). Cette extension inclut en outre une clause de démarrage de la construction, qui allonge effectivement les délais de réalisation des centrales PV bénéficiant de l’ITC jusqu’en 2023. GTM Research estime que cette extension contribuera à la moitié de la progression du marché pour les années 2016-2020, pour une puissance cumulée de 24 GW sur les cinq ans.

SEIA2-090316Parmi les autres facteurs de croissance figurent des décisions politiques telles que la facturation nette mise en place dans certains états fédéraux (comme la réglementation NEM 2.0 en Californie) mais aussi le rush constaté dans le développement de projets PV en 2015 pour réalisation et connexion avant fin 2016 par anticipation d’une baisse de l’ITC à 10%. Partant, GTM Research estime que le volume d’installations solaires atteindrait 16 GW cette année.

Le segment des grandes centrales PV au sol devrait donc être en forte hausse et représenter 74% du marché total en 2016, mais le secteur du résidentiel ne serait pas non plus en reste. La millionième installation photovoltaïque est en effet sur le point d’être réalisée outre-Atlantique. « L’industrie du solaire est désormais présente à la table aux côtés des plus grands producteurs d’énergie », se réjouit Rhone Resch, président et CEO de la SEIA.

La croissance continuerait en 2017 pour les secteurs du PV résidentiel et non résidentiel, avec un retour à un volume plus « normal » pour le segment des grandes centrales au sol après la folle année 2016. « Le marché global retomberait ainsi à environ 10 GW en 2017 », souligne Cory Honeyman, analyste senior chez GTM Research, « mais le développement de grands projets solaires devrait repartir à la hausse entre 2018 et 2020, toujours tiré par l’ITC. »

Attention à la bulle du solaire !

Pour en savoir plus, cliquer ici

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This