Top Menu

Solar Impulse 2 : un vol de 62 heures pour arriver sur le sol américain

Après un arrêt technique de près de 300 jours, l’avion solaire Solar Impulse 2 est reparti de Hawaï le 21 avril dernier à 6h15, heure locale, avec Bertrand Picard aux commandes, pour compléter son tour du monde à l’énergie solaire entamé en mars 2015 (voir également notre article). Il s’est posé sur le tarmac de Moffett au sud de San Francisco en Californie samedi 23 avril à 23h44 heure locale, soit le 24 avril à 8h44 heure d’Europe centrale, au bout d’un vol de trois jours et deux nuits pour un total de 62 heures de vol et 4523 km, effectué sans une goutte de carburant fossile.

Solar Impulse 2 se prépare à atterrir sur le sol américain.

Au cours du vol, Bertrand Piccard, co-fondateur de l’entreprise Solar Impulse, s’est entretenu dans le cadre d’une conférence vidéo en direct le 22 avril, Jour de la Terre, avec le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, et 175 chefs d’état réunis à Washington à l’occasion de la signature officielle de l’Accord de Paris sur le changement climatique décidé lors de la COP21. Après être passé au-dessus du pont du Golden Gate, l’avion Si2 s’est rapproché de l’aérodrome de Moffett qui abrite notamment l’Ames Research Centre de la NASA. Cette neuvième étape du tour du monde a donc complété le survol de l’Océan Pacifique, considéré comme l’une des étapes les plus cruciales. Au cours de la première partie de ce survol effectuée en juillet 2015 depuis la ville de Nagoya au Japon jusqu’à Hawaï, le pilote et co-entrepreneur de l’aventure Solar Impulse André Borschberg avait établi le record du vol le plus long en avion, avec 5 jours et 5 nuits.

« Solar Impulse est plus qu’un avion. C’est une concentration de technologies, un véritable laboratoire volant, qui illustre qu’il existe aujourd’hui des solutions répondant aux principaux défis auxquels notre société est confrontée », s’est exclamé Bertrand Piccard, initiateur et président du projet Solar Impulse, à son arrivée. « Solar Impulse est un démonstrateur de l’efficacité énergétique et d’une gestion intelligence de la consommation d’énergie, comme un smart grid volant. Imaginez un peu : les réserves énergétiques sont rechargées pendant le vol et sont disponibles pour la consommation jour après jour. Ceci pourrait être possible dans nos communautés, dans nos villes, dans nos pays en utilisant de l’énergie renouvelable comme le soleil, la chaleur, le vent … ainsi que des moyens de stockage efficace », a souligné, pour sa part, André Borschberg, CEO et co-fondateur de l’entreprise Solar Impulse.

La 9e étape du tour du monde de Solar Impulse
Pilote : Bertrand Piccard, initiateur et président de l’entreprise Solar Impulse
Décollage : 6h15 heure locale de Hawaï le 21 avril 2016
Atterrissage : 23h44 heure locale à San Francisco le 23 avril 2016
Durée du vol : 62 heures 29 minutes
Altitude maximale : 8634 m
Vitesse moyenne : 65,39 km/h
Distance parcourue : 4523 km

Pour revoir l’atterrissage à l’aérodrome de Moffett, cliquer ici

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This