Top Menu

Oxford PV reprend l’usine de Bosch CIS Tech pour industrialiser son offre à pérovskite

La jeune pousse britannique Oxford Photovoltaics (Oxford PV) se propose d’industrialiser sa technologie de cellules solaires à pérovskite avec, dans un premier temps, l’installation d’une ligne pilote dans l’ancienne usine de Bosch CIS Tech à Brandebourg, en Allemagne. Les premiers produits commercialisables sont attendus pour fin 2018.

Oxford PV-141116Oxforf PV vient de signer un accord avec Bosch en vue du rachat du site spécialisé dans le PV à couches minces que le groupe allemand avait repris en 2009 puis fermé au printemps dernier après son désengagement total du solaire (voir notre article). Le rachat porte sur le terrain, les bâtiments et une partie de l’équipement. L’usine sera dotée de machines de production modernes aux côtés d’équipements existants pour une ligne pilote conçue afin de pouvoir ultérieurement monter en puissance de façon modulaire. La société projette de développer sa technologie à pérovskite du stade de laboratoire jusqu’à atteindre des tranches de dimensions standard dans l’industrie du solaire puis de perfectionner le procédé de fabrication en vue du déploiement commercial. Elle a établi un rendement de conversion de 24% en laboratoire sur une cellule solaire de 3 cm de côté. Les tranches de silicium utilisées pour les modules PV classiques mesurent 156 mm de côté. Pour le perfectionnement, la startup travaillera en coopération avec un fabricant de modules solaires en silicium cristallin, dont elle ne souhaite pas encore dévoiler le nom, afin de développer une cellule solaire tandem. En termes de rendement, la jeune pousse s’est fixé un objectif de 28% pour cette cellule tandem, voire 30%, du fait de l’exploitation étendue du rayonnement solaire avec les deux structures (silicium et pérovskite) empilées.

Oxford PV a récemment clos un tour de table et levé 8,7 millions de livres pour financer cette stratégie (voir notre article). Les recrutements ont d’ores et déjà commencé à Brandebourg, en vue d’un démarrage opérationnel de la ligne pilote d’ici la fin de l’année. « Les pérovskites ont le potentiel d’améliorer radicalement le rendement des cellules solaires », affirme Frank Averdung, CEO d’Oxford PV. « Nous avons la chance d’avoir pu trouver ce site qui nous permettra d’avancer plus vite vers une introduction sur le marché, surtout avec la disponibilité d’une main d’œuvre déjà hautement qualifiée et expérimentée dans le solaire. »

, , , , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This