Sélectionner une page

CVE devient une Entreprise à mission

CVE devient une Entreprise à mission

Après s’être doté d’une raison d’être en juillet 2021, « mettre l’humain et la planète au cœur de l’énergie de demain », CVE, producteur indépendant d’énergies renouvelables, franchit une nouvelle étape dans la formalisation de ses engagements en adoptant le statut d’Entreprise à mission.

Depuis sa création, CVE considère que son rôle en tant qu’entreprise ne se limite pas à son projet industriel et économique ou à ses engagements en matière de lutte contre le réchauffement climatique mais revêt une dimension environnementale et sociale plus large. Le groupe est convaincu que son activité doit aller de pair avec la lutte pour la préservation de la biodiversité et des ressources, le développement équilibré de nos territoires et la contribution à une société plus juste et plus respectueuse.

CVE a ainsi mis en place, en mars 2022, des indicateurs clés de performance extra-financière, qui seront mesurés et vérifiés chaque année par un organisme tiers indépendant. Le groupe s’est également doté d’une « Charte achats responsables », engageant ses partenaires fournisseurs. Il a également signé, dès juillet 2021 un contrat cadre avec la Fondation les Apprentis d’Auteuil, afin de promouvoir l’insertion des jeunes décrocheurs scolaires.

CVE va aujourd’hui plus loin en adoptant le statut d’Entreprise à mission. Le groupe marque ainsi son engagement de générer un impact environnemental, humain et social positif et significatif à travers l’ensemble de ses activités. Sa mission poursuit trois objectifs, inscrits dans ses statuts :

  • Objectif 1 : L’impact environnemental

Produire des énergies renouvelables, décentralisées, dans une logique de circuit court, avec la volonté d’accélérer la transition énergétique des territoires, des entreprises et du monde agricole, tout en veillant à limiter son impact sur l’environnement.

  • Objectif 2 : l’impact humain

Placer l’humain au cœur de son projet d’entreprise, afin de promouvoir l’épanouissement individuel et collectif, d’encourager l’excellence et de favoriser l’engagement de chacun.

  • Objectif 3 : l’impact social

Imaginer et construire les modèles énergétiques de demain, en collaboration étroite avec les acteurs des territoires, en favorisant une gouvernance partagée et une création de valeur sociale et locale.

Concrètement, ces engagements signifient que les décisions de CVE seront prises en tenant compte de leur impact environnemental, humain et social au sens large : que ce soit vis-à-vis de l’entreprise, de ses parties prenantes, ou encore de la société.

Un comité de mission sera constitué d’ici février 2023 pour suivre et coordonner l’exécution de cette mission. Ce comité présentera chaque année un rapport dédié joint au rapport de gestion aux associés et à l’assemblée chargée de l’approbation des comptes de CVE.

Un 1er outil de mesure de l’empreinte carbone et sociale de ses projets

CVE propose un outil, appelé « TIC-TIL » pour taux d’impact carbone et taux d’impact local, qui permet de calculer, tout au long du cycle de vie d’un projet, son empreinte carbone (en équivalent tonnes de CO2) et son impact socio-économique. Ce dernier agrège la valeur ajoutée créée pour les territoires (en euros) et le nombre d’emplois créés.

« Pour nous, l’impact carbone et social d’un projet doit être évalué au même titre que sa rentabilité financière. De plus, de nombreuses idées reçues circulaient sur l’empreinte carbone de l’énergie solaire. C’est pourquoi nous avons décidé, avec notre équipe Innovation et R&D, de créer cet outil de mesure. Il nous permet d’adopter une démarche scientifique, analysant précisément l’impact de chaque composante d’un projet », expliquent Hervé Lucas et Pierre de Froidefond, associés fondateurs et co-Présidents de CVE.

Cet outil, qui se base sur la méthode ACV (Analyse du Cycle de Vie) a été revu et reconnu conforme par les équipes du centre O.I.E (Observation, Impacts, Environnement) des Mines en avril 2022. Initialement utilisé pour mesurer l’impact des projets solaires de CVE en France, l’outil sera progressivement appliqué à l’ensemble des nouveaux projets du groupe, en France et à l’international.

« Mesurer son impact pour pouvoir ensuite l’optimiser nous semble essentiel. Cet outil va nous permettre de prendre des décisions concrètes, et de démontrer que notre volonté de devenir une entreprise à mission se traduit par des progrès mesurables », précisent les associés fondateurs de CVE.

En adoptant ce statut, CVE rejoint un cercle encore relativement restreint : la France ne compte que 621 entreprises à mission référencées à fin mai 2022. Même si leur nombre augmente, ces entreprises engagées ne sont que rarement des ETI (7% d’entre elles) et seules 21 sont implantées en région Paca, selon le baromètre de l’Observatoire des Sociétés à Mission publié en mars 2022.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This