Top Menu

Alliance Sunpartner-Vinci pour commercialiser une fenêtre PV « intelligente »

sunpartner_horizon-061216[Article mis à jour] – Sunpartner Technologies, la société française spécialiste de la « surface photovoltaïque » avec ses technologies Wysips (abréviation de What You See Is Photovoltaic Surface), crée avec Vinci Construction une société commune dont le premier produit vient d’être dévoilé : il s’agit d’une « fenêtre intelligente » qui sera commercialisée sous l’appellation Horizon. Cette dernière comprend un verre électrochrome fourni par Saint-Gobain (pour plus d’informations, cliquer ici), qui est inséré dans le double vitrage et peut occulter plus ou moins la lumière en fonctionnant comme un store intégré, et un vitrage photovoltaïque fourni par Sunpartner en partie basse qui produit l’électricité pour alimenter le système d’opacification. S’y ajoute un boîtier électronique équipé notamment de capteurs d’ensoleillement.

[Paragraphe mis à jour] – La joint venture est aujourd’hui juridiquement domiciliée chez Vinci, au siège de Rueil-Malmaison. Les prises de commandes pour la fenêtre Horizon démarreront au premier trimestre 2017, pour des livraisons à partir de l’été prochain. Avant cela, la nouvelle entité devra s’allier à des façadiers et effectuer un transfert technologique pour en faire des intégrateurs et producteurs de fenêtres Horizon. Vinci et Sunpartner ont d’ailleurs déjà élaboré les caractéristiques de leur offre (cliquer ici).

Horizon est le fruit d’un partenariat signé par Sunpartner et Vinci en avril dernier, visant à développer et commercialiser des solutions photovoltaïques innovantes pour le bâtiment. La fenêtre est pilotable à distance, à partir d’un smartphone ou d’une télécommande, ou par le système de gestion technique du bâtiment. Il en résulte un confort accru (pas d’éblouissement dû à l’ensoleillement, diminution des risques de surchauffe à l’intérieur du bâtiment, etc.) et jusqu’à 30% de réduction de la consommation d’énergie d’un bâtiment en combinaison avec une gestion efficace de la climatisation. Solution combinant fenêtre, brise-soleil et store en un seul et même produit, opacifiante, communicante et entièrement autonome sur le plan énergétique, le produit est adaptable à tous les projets de type BIPV (photovoltaïque intégré au bâtiment), dans le neuf comme en rénovation. D’ailleurs, le futur siège social de Vinci, qui sera construit à Nanterre, devrait en être équipé.

sunpartner_vinci-071216Les deux sociétés jouent sur la même longueur d’onde. « N’importe quelle surface peut devenir intelligente et photovoltaïque », est le crédo de Sunpartner depuis sa création. « Nous apportons notre connaissance du bâtiment pour accélérer l’intégration de solutions innovantes et son développement dans la durée en fournissant le packaging technique en quelque sorte, et notre coopération pour les générations suivantes. La réglementation RT 2012 n’est aujourd’hui qu’un début. Pour la réalisation de bâtiments à énergie positive à l’avenir, la toiture seule ne suffira pas. Il sera indispensable d’utiliser aussi les façades », précise Jérôme Stubler, président de Vinci Construction*. Le marché du photovoltaïque intégré au bâti devrait en effet fortement croître dans les prochaines années. Selon des études de marché, il passerait ainsi de quelque 3 milliards de dollars en 2015 à 26 milliards de dollars d’ici 2022. Ce secteur inclurait notamment 10 millions de mètres carrés de vitres intelligentes en 2020 (source : IndustryARCAnalysis & Expert Insights, 2015).

Pour Sunpartner, l’alliance et la création d’une société commune à parité égale avec Vinci est une première. La société créée en 2008 a pour principal objectif de fournir du « verre photovoltaïque » réalisé par sérigraphie, personnalisable plus ou moins à volonté selon les besoins (couleur, motifs des structures PV, degré de transparence), intégrable dans des fenêtres, des façades, etc. Après avoir levé 8 millions d’euros cette année, elle a récemment dévoilé son plan d’investissement et d’industrialisation (voir notre article). Elle prévoit de recruter 45 personnes en 2017 (pour une capacité annuelle de production de 30000 m2 de vitrage PV) et autant l’année suivante avec, en ligne de mire, une capacité de fabrication de 150000 m2 par an. Sa stratégie est maintenant renforcée par l’accord avec Vinci. Pour la fenêtre Horizon, la société mise sur un volume de 2000 m2 en 2017, sachant que les livraisons ne débuteront que vers le milieu de l’année. « La joint venture devrait compter un effectif d’une dizaine de personnes fin 2017 », souligne Jérôme Stubler.

« La fenêtre Horizon est le produit pour démarrer notre activité avec Vinci. Notre société commune a pour vocation de développer des solutions intégrant du photovoltaïque, pour le vitrage et les façades de bâtiment. Une équipe commune avec Vinci, d’une quinzaine de personnes, travaille sur le sujet depuis plusieurs mois », nous a ainsi confié Ludovic Deblois, président de Sunpartner. Pas d’investissements industriels donc pour la structure nouvellement créée mais une activité de R&D déjà bien entamée, qui sera maintenant suivie de la mise en place d’équipes commerciales. Sunpartner a réalisé un chiffre d’affaires de 2,4 millions d’euros en 2015, et compte passer le cap des 10 millions d’euros l’an prochain. « Nous visons l’équilibre financier d’ici fin 2018 », précise Ludovic Deblois.

*Vinci réalise 42% de son chiffre d’affaires dans la construction, notamment de bâtiments fonctionnels, d’hôtels, de bureaux, etc. où les surfaces adaptées pour des produits de type Horizon sont importantes.

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This