Top Menu

Optimum Tracker en redressement judiciaire

Le tribunal de commerce d’Aix-en-Provence vient de placer la société française Optimum Tracker en redressement judiciaire le 3 mai dernier. Le spécialiste des trackers pour les installations solaires au sol est la dernière victime en date de la concurrence entre les fournisseurs de l’industrie du photovoltaïque.

Créée en 2009, la jeune pousse de Meyreuil (Bouches-du-Rhône) avait affirmé son internationalisation l’an passé avec des livraisons vers des pays comme la Turquie, le Pakistan, le Kenya ou encore l’île Maurice, et développé ses activités notamment vers l’agrivoltaïsme. Mais elle s’est aussi retrouvée confrontée à une forte concurrence dans un secteur en train de se consolider comme en attestent encore les plus récentes annonces : redressement judiciaire du Français Exosun à l’été 2017, repris en début d’année par le groupe ArcelorMittal, fusion des groupes espagnols Clavijo et MFV Solar, …

De 7,5 millions d’euros en 2015-2016, son chiffre d’affaires devait atteindre 20 millions d’euros sur l’exercice fiscal 2016-2017 clos en juin 2017. Optimum Tracker n’était toutefois pas entré dans le Top 10 de son secteur mené en 2016 par les Américains NEXTracker (filiale du groupe Flextronics), Array Technologies (créé en 1989) et First Solar.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This