Sélectionner une page

Une banque d’investissement chargée de trouver un acquéreur pour les actifs CPV de Soitec

Une banque d’investissement chargée de trouver un acquéreur pour les actifs CPV de Soitec

Soitec met en œuvre son planning de désengagement du solaire photovoltaïque à concentration (CPV) en vue de recentrer ses activités sur l’électronique, son cœur de métier. Une banque d’investissement a été mandatée pour la cession des actifs de la division Soitec Solar, incluant activités industrielles, centrales et propriété intellectuelle, à l’exclusion de ceux liés à la « Smart Cell ».

Soitec454En attendant, compte tenu des dépenses dans le solaire depuis 2009, la firme ne s’attend pas à récupérer son investissement initial. Elle a engagé des actions pour réduire les coûts fixes de cette activité, qui devraient s’établir à 26,9 millions d’euros au second semestre 2014-2015, dont 11,3 millions d’euros au seul 4e trimestre, après 30,5 millions d’euros au premier semestre. L’effectif a été ramené à 272 personnes à fin mars 2015 (contre 385 à fin décembre 2014, essentiellement du fait de l’arrêt des activités industrielles aux Etats-Unis.

Le spécialiste des matériaux semiconducteurs d’extrêmes performances pour l’électronique et l’énergie confirme donc ses annonces de janvier dernier. Au 4e trimestre de son exercice 2014-2015, la société a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 68,9 millions d’euros, soit un recul de 44 % comparé aux 123,1 millions d’euros à la même période de l’exercice précédent, mais une hausse de 43% par rapport aux 48 millions d’euros enregistrés au 3e trimestre 2014-2015. Sur l’ensemble de l’exercice, le chiffre d’affaires s’élève à 222,9 millions d’euros, dont 177,7 millions d’euros avec son activité électronique (en hausse de 6,1% en annuel) et 43,2 millions d’euros dans le solaire (en recul de 45,3% en annuel).

Le chiffre d’affaires généré dans le solaire provient de ventes en Afrique du Sud pour 24 millions d’euros (projet Touwsrivier), aux États-Unis pour 12,5 millions d’euros (projet Desert Green notamment), en Chine pour 3,5 millions d’euros et en Europe pour 2,1 millions d’euros. Pour réussir sa restructuration, Soitec a négocié un financement et des prêts avec des partenaires et actionnaires (CEA Investissement, CEA-LEti, Shin Etsu Handotai, banques), dont le closing est attendu avant fin mai 2015 et qui s’ajouteront au produit de la cession de ses actifs dans le solaire.

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This