Top Menu

Tesla gagne plusieurs partenaires autour de son système de stockage de l’électricité solaire

Le fabricant américain de véhicules électriques Tesla Motors, et son président-directeur général Elon Musk, font le buzz depuis la semaine dernière après l’annonce de la gamme Tesla Powerwall, une offre de stockage de l’électricité solaire sur batteries Li-ion à bas coût pour le résidentiel. Le nombre de sociétés souhaitant qui une coopération qui un partenariat avec l’Américain pour participer d’une façon ou d’une autre à cette offre ne cesse de grandir.

Solarcity457lrLe premier partenaire officiel aura, bien sûr, été SolarCity*, le leader des installateurs dans le photovoltaïque résidentiel outre-Atlantique qui s’est empressé de dévoiler une solution de stockage d’électricité solaire clés en mains pour le résidentiel a priori plus de deux fois moins coûteuse que les offres existantes. Les premiers systèmes pourraient être livrés à partir d’août 2015. Les Powerwall sont susceptibles de stocker 7 kWh (pour un stockage quotidien) ou 10 kWh (pour un stockage de sauvegarde), respectivement pour un coût de 3000 ou 3500 dollars (aux Etats-Unis). Les batteries seront fabriquées dans un premier temps dans l’usine Tesla de Californie, et à partir de 2017 sur un site au Nevada où l’Américain est en train de se doter d’une « gigafactory ».

Fronius a, pour sa part, fait savoir que la « Tesla Home Battery » serait disponible sur le marché en association avec l’onduleur Fronius Symo Hybrid à partir du 4e trimestre 2015, dans un premier temps en Allemagne puis dans d’autres pays d’Europe et en Australie. Fronius proposera indifféremment sa Fronius Solar Battery ou la Tesla Home Battery dans ses systèmes avec stockage. Le fabricant autrichien a déjà coopéré avec l’Américain sur les modèles de véhicules électriques de type limousine Tesla Model S premium et voiture de sport Tesla Model X.

En Allemagne, le fournisseur d’électricité verte Lichtblick, sis à Hambourg, souhaite intégrer le système « Powerwall Home Battery » dans son offre.

La société israélienne SolarEdge Technologies, spécialiste des optimiseurs de bilan énergétique, développe un onduleur compatible avec la gamme Powerwall.

La société britannique d’études de marché Lux Research souligne que ces partenariats sont indispensables pour que l’offre de Tesla puisse vraiment être disruptive sur le marché de l’énergie et du stockage. Des accords avec des fabricants de composants de puissance, des développeurs de logiciels, et même avec des énergéticiens seraient aussi nécessaires. « Des cellules Li-ion fabriquées à bas coût dans une méga-usine ne sont qu’une pièce du puzzle », déclare ainsi Dean Frankel de Lux Research. « Contrairement aux véhicules électriques, les batteries stationnaires bénéficieraient d’une plus grande intégration verticale. A défaut, Tesla risque fort de limiter sa croissance potentielle. » Lux Research a identifié trois critères clés à améliorer pour Tesla et la réussite de son objectif de commercialiser 15 GWh de stockage d’ici 2020 :
1) la baisse des coûts au-delà des cellules Li-ion : à 350 $/kWh, Tesla s’affiche comme un leader dans les packs Li-ion grâce à son partenariat avec Panasonic et sa future méga-usine. Mais les utilisateurs de la Powerwall doivent encore s’équiper d’un onduleur et tenir compte des coûts d’installation ce qui peut aisément doubler le prix de la version d’entrée de gamme proposée pour 3000 dollars. Tesla devra donc faire en sorte de compresser aussi ces coûts associés, ou le faire soi-même en produisant par exemple les onduleurs en interne, dans une autre méga-usine ;
2) l’offre de modèles commerciaux : Tesla et SolarCity ont jusqu’ici surfé sur la vague du programme d’aides financières pour le solaire et les véhicules électriques en Californie. Dorénavant, pour continuer à croître sur le long terme, Tesla doit mettre en place de nouveaux modèles commerciaux avec des options de financement au-delà du résidentiel, et s’ouvrir aux autres marchés ainsi qu’à l’international ;
3) la coopération avec les énergéticiens : l’avènement du solaire distribué est un élément de plus en plus disrupteur dans les relations entre les fournisseurs d’énergie et leurs clients. Tesla devrait travailler en commun avec les énergéticiens et les opérateurs de réseaux électriques pour que son offre devienne un outil clé dans la gestion de l’énergie et du réseau.

* SolarCity a été co-fondé en 2006 par Lyndon et Peter Rive, cousins d’Elon Musk.

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This