Sélectionner une page

Sirea va produire son propre hydrogène vert grâce au photovoltaïque

Sirea va produire son propre hydrogène vert grâce au photovoltaïque

Après 2 ans de développement, la PME tarnaise Sirea va stocker et exploiter l’hydrogène qu’elle produira grâce au surplus d’énergie photovoltaïque de son site.

Alors que la stratégie nationale d’accélération de l’hydrogène décarboné annoncée le 8 septembre 2020 prévoyait un soutien à la filière de 2 milliards d’euros d’ici 2030, Sirea s’était lancée dans l’aventure hydrogène quelques mois auparavant, avec un projet innovant H+PV. En effet, l’entreprise de 35 personnes dispose déjà d’une ombrière photovoltaïque (21 kWc) en autoconsommation pilotée, financée partiellement par l’appel à projet “Autoconsommation électrique photovoltaïque en Occitanie” de 2019. Le PV lui permet de recharger ses véhicules électriques et d’alimenter son bâtiment. Et de par sa spécialité dans le pilotage de l’énergie, la PME a souhaité optimiser son taux d’autoconsommation en stockant le surplus d’énergie produit, en raccordant 40 kWh de batteries recyclées (Phenix Batteries). Cette technologie lui permet d’assurer un stockage de courte durée pour recharger rapidement ses VE sans surdimensionner son abonnement au réseau électrique. Cependant, Sirea veut aller plus loin dans l’exploration des possibilités qu’offre l’hydrogène pour du stockage de longue durée et inter-saisonnier.

Pour Bruno Bouteille, dirigeant de Sirea, l’hydrogène s’inscrivait dans la suite logique de ce projet. L’entreprise a donc investi dans une solution de stockage hydrogène, qui intègre un électrolyseur de 430 W pour convertir le surplus d’énergie issu du photovoltaïque en hydrogène. Jusqu’à 80 kWh d’énergie électrique en hydrogène (à 10 bars) pourront être stockés. Ainsi, les jours de faible production solaire, la pile à combustible du système de stockage “brûlera” l’hydrogène libéré pour fournir l’électricité nécessaire au bâtiment et aux véhicules, et de cette transformation sera rejetée de l’eau.

« Aujourd’hui, l’enjeu pour Sirea est de montrer qu’au-delà de la faisabilité technique, la compatibilité des énergies renouvelables avec des façons plus propres de stocker l’énergie est évidente, que ce soit au travers de batteries de seconde vie, ou encore de l’hydrogène. Il y a une complémentarité certaine entre ces différentes technologies de stockage », explique Bruno Bouteille

Pour interagir avec le stockage hydrogène et faire en sorte d’orienter le surplus PV vers l’électrolyseur ou solliciter la pile à combustible, Sirea utilisera son propre gestionnaire intelligent SmartEMS. Cet automate conçu pour le pilotage d’énergie équipe déjà plusieurs installations photovoltaïques en autoconsommation pilotée, mais ce sera une première quant au raccordement d’un système de stockage hydrogène. La mise en service du stockage hydrogène chez Sirea est prévue courant printemps 2021.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This