Top Menu

PV : technologie allemande pour une usine de 200 MW en Iran

Le conglomérat iranien IDRO (Industrial Development & Renovation Organization) fait appel au groupe Schmid pour monter une usine totalement intégrée pour le photovoltaïque, d’une capacité annuelle de 200 MW en Iran. Une lettre d’intention a été signée avec ce spécialiste allemand des équipements pour la production PV pour une coopération portant sur l’ensemble de la chaîne de valeur, depuis le silicium jusqu’au module solaire.

SCHMID-230516Le groupe Schmid fournira la technologie, les lignes de fabrication et les infrastructures nécessaires afin de créer un site intégré de production le plus sophistiqué possible. L’objectif consistera à monter ultérieurement en puissance pour atteindre, à terme, une capacité de fabrication de 1 GW. « Notre investissement mise sur le transfert de technologie et sur un cadre de développement visant les marchés locaux et mondiaux », souligne Mansour Moazami, ministre délégué à l’énergie et président du directoire d’IDRO. Le partenariat entre les deux groupes inclut en outre une facette R&D.

De fait, l’Iran représente un potentiel de production d’électricité photovoltaïque extrêmement élevé, avec un ensoleillement favorable quasiment dans tout le pays (de 1640 à 1970 kWh/m2/an sur 80% du territoire, avec en moyenne de 4,5 à 5,5 kWh/m2/jour et au moins 300 jours de soleil par an). La situation macroéconomique du pays (taux d’intérêt élevé, forte inflation, etc) et les subventions à l’électricité sont toutefois un frein au développement du PV sur ce marché émergent. Une récente analyse effectuée par le syndicat professionnel allemand BSW-Solar pour le compte du ministère des affaires étrangères d’outre-Rhin détaille les défis à relever et le cadre réglementaire pour le déploiement du PV en Iran*. Des mécanismes de soutien existent et peuvent mener à la réussite de projets, surtout une fois que l’embargo technologique et commercial sera levé. L’analyse inclut des exemples concrets de modèles commerciaux pour la vente de l’électricité de source solaire provenant d’installations de 50 kWc et 5 MWc, dont il ressort des temps de retour sur investissement de l’ordre de 8 ans. Le parc PV installé (avec ou sans connexion au réseau électrique) aurait atteint quelque 32 MWc en mars 2013, selon l’étude. Le pays ne disposerait toutefois que de 10 à 30 MW de capacité d’assemblage de modules solaires. Or, toujours selon cette étude, le ministère en charge de l’énergie viserait un objectif de 5 GW de sources d’énergie renouvelable d’ici 2020, dont un peu plus de 1 GW de PV.

*Pour en savoir plus, cliquer ici

, , ,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This