Top Menu

Près de 100 entreprises de la filière PV s’engagent en Afrique avec Synergie Solaire

Le 17 novembre dernier, le fonds de dotation Synergie Solaire organisait à Paris la 5ème édition de son dîner caritatif avec pour thème principal la problématique de l’électrification du continent africain. La filière solaire a répondu à l’appel avec la présence de plus de 200 professionnels du secteur, industriels, installateurs, ingénieurs d’études, intégrateurs, développeurs, financiers, … Les dons récoltés ce soir-là serviront à financer en 2016 des projets notamment au Mali, à Madagascar, au Sénégal, au Mozambique, au Burkina Faso.

En Afrique, 622 millions de personnes, soit plus de la moitié de la population du continent, n’ont pas d’accès à un réseau électrique. Mais quelques pays émergents affichent depuis une quinzaine d’années une croissance économique soutenue. La demande énergétique augmente. Les 320 jours d’ensoleillement annuel de la région font du photovoltaïque la solution pour répondre à ces besoins. Dans ce contexte, les entrepreneurs présents au dîner caritatif 2015, dont certains participent depuis plus de huit ans à l’aventure de Synergie Solaire, ont découvert l’ONG Barefoot College qui forme depuis plus de 40 ans des femmes illettrées aux métiers du solaire (voir également notre article). Ces « Solar Mamas » sont capables de construire, d’installer, de gérer et de maintenir les centrales d’énergie solaire dans leurs villages, et contribuent ainsi à leur développement économique et social. Huawei, Tenergie, Unifergie (groupe Crédit Agricole), Envinergy Transactions, Ingeteam et Verspieren, partenaires officiels de la soirée de Synergie Solaire, ont choisi de s’engager dans des projets en Afrique, et financeront la création de deux centres de formation du Barefoot College au Sénégal et au Burkina Faso.

Les projets 2016 de Synergie Solaire

Au Mali, c’est l’électrification d’une toute nouvelle zone d’activité et d’une maternité qui est en jeu. Au Madagascar et au Sénégal, l’accès à l’énergie solaire permettra de développer l’économie locale et le maraichage. Au Mozambique, la mise à disposition de lampes solaires en location viendra en soutien à l’entrepreneuriat local. L’électrification d’écoles y est également envisagée. Idem au Burkina Faso où l’énergie éolienne sera aussi mise en œuvre ainsi que l’installation d’une borne solaire. Enfin, la distribution de lampes solaires à l’école s’inscrit par ailleurs aussi dans un projet au Cambodge, afin de permettre aux enfants de travailler le soir à domicile.

,

Top

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This